Partagez | 
 

 Hugo ou comment être un blaireau (a)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Hugo ou comment être un blaireau (a)   Mar 31 Juil - 19:48


feat ϟ Luke Grimes , Tumblr
Hugo Liam McCarthy


“ citation. „

nom prénoms: Hugo Liam McCarthy âge: 17 ans anniversaire: 25 décembre 1996 origines: Irlandais orientation sexuelle: Hetero profession ou année d'études: 7eme année a Poufsouffle sorcier/ancien moldu/créature: sorcier nature du sang: (/!\ évitez maintenant les sang-purs, hormi ceux des familles prédéfinies et des scénarios) moldu, sorcier de naissance connaît la magie depuis: (/!\ vous êtes encouragés à prendre des nouveaux sorciers) depuis qu'il a huit ans possède une baguette: de façon légale épouvantard: une créature aquatique


ϟ show me some magic !
Mon plus grand rêve ? Que ma mère ne quitte pas mon père, que je n'ai pas ses fichues pouvoirs qui ont foutu le bordel dans la vie de ma famille. J'aimerais vraiment être comme eux. Je les envie parfois, pourtant, j'aime ma vie a Poudlard. Quand je vois mes frères, je me dis qu'ils ont de la chance, ils n'ont pas à cacher ce qu'ils sont, alors que moi... Je dois me contrôler, je ne dois pas laisser éclater ma colère quand je suis à bout, parce que ça peut être destructeur. J'aimerais être un gamin comme tous les autres, mais je suis spécial, pas unique. Juste spécial. J'aimerais aussi avoir mes ASPICS, un souhait bien dérisoire certes, mais j'aimerais. Plus tard, je serais un super médicomage, j'en suis sûr. Pour l'heure j'vous laisse j'ai un match de quidditch a disputé !

ϟ can i get on your magic bus ?
Section facultative. Pour les possessions rares, facultés spéciales, transformations en créature magique des nés sorciers, rédige ici et en une dizaine de lignes minimum un paragraphe explicatif cohérent et convainquant, afin de consolider les bases de tes particularités. Aies de bons arguments. (Dès lors il sera inutile de reposter ta demande dans la section des facultés spéciales.)
Attention cependant, pour être préfet, directeur de maison, ou encore membre d'une équipe de quidditch, il faudra formuler ta demande dans la section adéquate, une fois validé (on te le rappellera).


once upon a time

Naitre le jour de Nöel, mais quelle ironie n'est-ce pas ? Et pourtant... Hugo Liam McCarthy, voilà comment je m'appelle. Petit dernier d'une fratrie de six enfants. Elle à pas chômer ma mère. Je suis né à l'hôpital de Dublin. L'Irlande c'est toute ma vie, c'est mon petit paradis sur terre si je puis dire ! On a une grande maison un peu en dehors de la ville, avec un grand jardin, c'est là avec mes frères que je passais le plus de temps. Les premières années de ma vie je les ai passées dans cette maison avec mes parents et mes cinq frères. Je ne sais pas vraiment comment ma mère faisait, mais tout était toujours propre, manique sans aucun doute. Quant à mon père, on le voyait que le soir. On se faisait engueuler quand on n'avait pas été sage, ou dans le cas de mes frères, avaient eu une mauvaise note à l'école. Mais il nous aimait, enfin je crois. Moi il me lisait toujours une histoire de Petit Ours Brun avant que je m'endorme. C'était efficace comme système j'vous assure ! Puis à mon tour, je suis entrée à la maternelle du coin. J'étais bien content de voir d'autres gamins que mes frères. Ils sont bien gentils, mais on ne joue pas au même jeu...
Le reste de mon enfance se passa bien jusqu'à mes huit ans. C'est à ce moment-là que je compris que je n'étais pas comme eux. J'étais en colère ce jour-là, maman et papa m'avait engueuler parce que j'avais eu une mauvaise note et aussi parce que je m'étais battu avec un autre garçon. Sans comprendre comment ni pourquoi, ma chambre fut mise sans dessus dessous sous les yeux ébahit de mes parents. Moi non plus je ne savais pas. Depuis ce jour, je m'amusais un peu, sans pour autant leur faire peur. Au début craintif, ma famille à finit par s'y habituer, même si personne d'autres n'étaient au courent. Ce secret était assez lourd à porter pour mes parents, mais ils tenaient bon. C'était plus pour l'image "famille parfaite" qu'on montrait aux autres que pour moi. Les apparences comptent pour ma mère.

Puis je reçus une lettre de Poudlard, une vraie délivrance pour moi. J'allais enfin pouvoir exploiter mon potentiel magique. J'étais pire qu'un gamin excité a l'idée d'aller à Disneyland, je ne tenais plus en place ! Le jour de mon départ, j'avais tout ce qui me fallait et ma famille était venue avec moi à Londres. Pour me dire au revoir je suppose." Au revoir maman ! Promis je t'enverrais un hibou par semaine !" J'eu un sourire, ma mère soupira " Une lettre ! Pas de hibou ! Si les voisins remarque..." Encore une fois les apparences sont importantes aux yeux de ma mère. Je lui fis un signe de la main " Promis !" Rien que pour l'ennuyer j'vais lui envoyer un hibou toutes les deux semaines ! Le voyage était agréable, je fis connaissances avec ceux qui partageaient le même compartiment que moi. Arriver au château j'en prit pleins les yeux. Cet endroit était magnifique ! Une fois rendue dans la grande salle, je ne pouvais plus ouvrir la bouche. Je me sentais tout petit sans savoir pourquoi. " Hugo McCarthy !" Je fis un pas, puis deux et alla m'asseoir sur un tabouret. Tout le monde avaient les yeux rivés sur moi ce qui me mettait la pression. On posa un vieux truc sur ma tête. Il garda le silence pendant quelques secondes puis "POUFSOUFFLE!" Une explosion de joie se fit entendre des jeunes et noirs. Je me leva donc pour laisser la place et rejoignis ma maison. Elle sera mon foyer pendant sept ans. J'eus un sourire à cette pensée. Je ferai tout pour que mon séjour se passe bien !

Les années passèrent et j'étais devenu une personne assez populaire au sein de ma maison. J'avais intégré l'équipe de Quidditch. J'étais devenu un vrai mordu de ce sport. Ma vie était simple et agréable, j'avais de bonnes notes, beaucoup d'amis, des petites-amies à la pelle...que demander de plus ? Par contre, niveau famille s'était l'inverse. Je ne rentrais que pour les vacances d'été. Et généralement au bout de deux semaines, je partais. Je ne supportais plus vraiment ma famille, je les aimais mais c'était compliqué. Le dialogue passait mal et ils avaient du mal à me comprendre. Pendant les vacances de Nöel, j'allais avoir 17 ans et j'étais donc en droit de m'en servir sans que ça pose de problème a qui que ce soit, vu que dans le monde magique, j'étais majeur !" Hugo...Fais un effort ! Tu n'est pas dans ton école magique ! On avait dis pas de magie a la maison !" " Mais M'man ! C'est plus rapide comme ça je t'assure !" "Si ton père te voyait..." " Si tu ne lui dis pas...Il ne le saura pas !" Mon père et moi on ne s'entendait plus. Je n'étais plus le petit garçon à qui il lisait des histoires avant de s'endormir ! A chaque fois que je parlais de magie à la maison, il me mettait un baffe. Du coup, je n'en parlais qu'à ma mère. " Il le saura Hugo ! Ton père sait toujours tout..." Elle avait raison et je n'insista pas davantage. Il n'y avait que dans ma chambre où je pouvais faire de la magie et en faisant attention évidemment. Mon père était de plus en plus bizarre, il buvait aussi de plus en plus, mais il restait mon père. J'avais un peu moins de respect pour lui qu'auparavant et il le savait. Mes frères, je les voyais de moins en moins. Ils avaient tous leur vie ce que je respectais. Je leur donnais quand même des nouvelles. Il n'y avait que ma mère qui essayait de me comprendre. La pauvre ! Je l'aimais vraiment, mais elle était mal tombée, son mari ne l'aimait plus vraiment quant à mes frères ils ne lui donnaient pas le respect auquel elle avait le droit. J'étais le petit dernier, son chouchou.

A Poudlard tout me réussissait où presque. J'avais eu mes BUSES, j'étais dans l'équipe de quidditch et j'avais postulé pour être Prefet. Pourtant... je n'étais pas entièrement satisfait. J'sais pas pourquoi peut-être parce que la seule chose qui me manquait c'était une petite amie officielle..J'en sais trop rien, j'ai pas vraiment envie de m'attacher, j'ai peut-être pas trouvé celle qu'il me faut. Enfin j'aurais largement le temps d'y penser plus tard !
Je passais des vacances de rêves à Londres avant ma rentrée en septième année. J'étais parti quelques jours chez un ami lorsque je reçus un hibou de ma mère, parce que oui elle envoyait des hiboux, en lui disant de rentrer le plus vite possible. Ce qu'il fit. Et ce qu'il vit une fois chez lui était loin de le satisfaire. Les bagages de sa mère étaient dans le hall d'entrée de la maison. Elle voulait donc quitter son mari ? J'eu un sourire aux lèvres, elle aurait dû le faire il y a déjà longtemps, mais je savais que si elle était restée c'était pour moi. " M'man tu t'en va ?" " Ecoute on sait tous les deux que ça devait finir comme ça. Tu sera toujours le bienvenu a Londres. Je t'aime Hugo." " D'accord. Prends soin de toi"

Comment prendre une rentrée sereinement suite à ça ? En plus, quand on sait que les moldus débarquent en masse parce qu'ils ont bouffés des bonbons c'est assez étrange. Enfin je m'y ferais, ils ne me posent aucun soucis, sans doute parce que je suis moldu à la base...J'ai hâte de voir ce qui va se passer, vraiment.