Partagez | 
 

 i try to fish your lips with my tongue. ▽ nymeria.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nymeria A. McKingley
Nymeria A. McKingley
gryffondor
gryffondor
Messages : 16
Date d'inscription : 09/07/2012
Célébrité : Antonia Thomas
Origine : Sang moldu, sorcier depuis peu
Âge du personnage : 17 ans

MessageSujet: i try to fish your lips with my tongue. ▽ nymeria.   Lun 9 Juil - 14:20


feat ϟ antonia thomas, tumblr
nymeria astrée

mckingley


“ te voilà avec une gueule de chat, un funambule sur les toits. „

nom prénoms: nymeria astrée mckingley âge: dix-sept ans anniversaire: le 3 novembre origines: barbadienne mais elle est née en angleterre, à derby. orientation sexuelle: hétérosexuelle, il paraît. profession ou année d'études: pour faire plaisir à Luke et Armonia, et se faire pardonner d'avoir rater son année de lycée, elle fait du bénévolat mais à poudlard, elle est en septième année. sorcier/ancien moldu/créature: ancienne moldue. nature du sang: sang moldu. connaît la magie depuis: ses sept ans. possède une baguette: de façon illégale depuis qu'elle a des pouvoirs, et elle la garde précieusement chez elle lorsqu'elle va à Poudlard où on lui fournit une baguette légale. épouvantard: en a-t-elle vraiment un ? Elle qui n'est jamais tombé nez à nez avec ce genre de créature, elle ne sait pas, il prendrait certainement l'aspect d'un grand feu. Un Incendie.


ϟ show me some magic !
I don't care. Passer entre les différentes personnes, n'en toucher aucunes, délicate petite princessee, et se sentir légère comme l'air. L'indifférence. Elle se fiche bien des gens qui l'entourent, elle est la meilleure, elle est l'étoile brillante, celle qui éblouit, celle qu'on regarde tout le temps. Elle est la meilleure, et on n'a même pas besoin de parler de sa valeur, on sait tout ce qu'elle est, ce qu'elle vaut. Billion dollard baby. Elle accroche les regards et ça la fait sourire, elle les connait ces regards, on la regarde toujours comme ça. Est-ce vraiment ça le rêve ? Comme si on ne s'arrête qu'au physique, quand on la voit on pense tout de suite qu'elle est le genre de mauvaise filles, celles qu'on ne préfère pas approcher. Et elle danse, elle fait tomber les têtes. Off, off with your head. Mais pourquoi s'arrêter là ? Pourquoi personne ne cherche à voir plus loin, est ce que quelqu'un va tirer l'alarme un jour ? Ou on va la laisser à tourner en rond ? You don't know me. Et là, elle voit la silhouette d'Alpha, alors elle sent son cœur se calmer, elle sait que c'est bon, il y a au moins une personne qui la connaît, qui ne la juge pas, et c'est rassurant. Et si tout le monde était plus comme Alpha, elle se porterait sans doute mieux. Dance, dance 'til you're dead.



once upon a time

50 CENT CAN'T DANCE LIKE ME.
« Enlève ta main, connard ! »
« Faudrait savoir, y a deux secondes tu m'as dis de te toucher... »
« Ta gueule ! »
Nymeria le repousse, visiblement énervée, et lorsqu'elle le voit se prendre la table derrière lui, elle ne peut retenir son rire avant de le montrer du doigt. Sauf qu'aucun un mot ne sort, à la place, elle a le hoquet. Et ça la fait encore plus rire. Elle finit presque plié en deux, son verre à la main, sa cigarette dans l'autre. Elle finit par se débarrasser du verre pour le poser sur la table, accoudée au mur, elle le regarde se relever. Soulja Boy can't dance like me.
Le pire c'est qu'il lâche pas l'affaire, il revient ce crétin, il pose à nouveau sa main sur elle, et Nymeria a un nouveau cri. Lâche-moi, ne me touche pas. Et une main s'abat dans son visage, ou plutôt un poing. Le mec titube à nouveau et saigne du nez. Derrière Nymeria se tient Alpha, c'est souvent elle qui frappe en général. Michael Jackson can't dance like me.
Le noir.
« Debout, Princesse. »
C'est ironique, évidemment, et Nymeria grimace en voyant la porte de la chambre s'ouvrir, la lumière éclairer son lit. Alpha est fraîche comme si elle avait dormit toute la nuit, une clope aux lèvres, un plateau dans les mains. Des dolipranes. Salutaires. La brune se redresse dans son lit, sa tête la fait souffrir à un point inimaginable, et elle laisse sa tête s'enfoncer dans les oreillers. Pitié qu'on lui arrache la tête.
Alpha qui a l'air de vivre comme si la vie entière était parfaite, comme si rien ne s'était jamais passé, comme si la fête n'avait jamais eu lieu. Comment elle fait ? Three, now do the Rolex Sweep. Ca résonne dans sa tête, bam, bam, les basses à fond.

when i turn out the light, fantasy and reality fight.
C'est comme perdre tout ses repères, c'est comme si tout son être a décidé d'être traîné au plus bas, c'est comme si on avait prit son corps et qu'on l'avait jeté de haut, de très haut. C'est dur de se réveiller le lendemain, dur d'ouvrir les yeux, difficile de regarder à côté de soi et savoir que, derrière ce mur, la chambre est vide. C'est tellement répétitif qu'on se réveille avant le réveil, qu'on le laisse sonner en fixant le mur et qu'on finit par l'éteindre machinalement. Et pourtant, bloquée dans son lit, Nymeria ne s'est toujours pas fait à ça. Au vide. Enroulée dans ses couvertures, elle baisse son regard sur ses habits, sur son t-shirt, le sien à Elle qu'elle a dû oublier ici en partant. Une larme. Normal, c'est le réveil, c'est toujours difficile. Et c'est difficile aussi de se lever jusqu'à la douche, de se laver, de s'habiller, de descendre prendre son petit déjeuner.
« Nymeria, tu aurais du sécher tes cheveux en sortant de la douche. »
C'est elle la Sorcière, c'est à cause d'elle que tout est comme ça, c'est à cause d'elle que maintenant Nymeria s'ennuie. Et pourtant, lorsqu'elle croise son regard, elle ne lui en veut même pas, elle ne peut pas. Armonia est tellement douce et gentille, elle a tellement fait pour elle, et même si c'est elle la responsable de tout ça, elle ne peut pas lui en vouloir. Alors lorsque sa mère d'adoption s'approche pour essuyer ses cheveux avec une serviette, elle ne bouge pas d'un pouce, se contente de porter sa tasse à ses lèvres et de la laisser faire. Ses cheveux sentent bon le thé au citron et son parfum est aromatisé à la framboise, Nymeria est fidèle à elle-même, ou presque. And if this is a dream I wonder.
C'est comme si tout se passe au ralentit, comme si on avait figé le temps, comme si on marchait dans du coton. On a prit son corps et on l'a désarticulé, on l'a transformé en poupée. Elle ne veut plus, elle n'a plus la force, elle s'ennuie partout où elle va, elle en veut à tout le monde de ne pas être là-bas. A ses parents qui n'étaient pas magiques, à Armonia de l'être, à Alpha d'y être, à Alpha de s'y amuser, à Alpha de l'abandonner. C'est comme si elle devenait folle, comme si les gestes qu'elle répétaient chaque jour n'avaient plus aucun sens. Aller au lycée, s'occuper des personnes âgées à la maison de retraite, retirer les anciennes affiches à la spatule pour en recoller d'autres. Could someone wake me up.

i wanna feel the rain in my hair, hook me up.
Refuser les pouvoirs en bloc, se penser qu'on est folle, croire que c'est parce qu'on veut trop être comme Alpha. Nymeria ne sait plus quoi penser, elle ne sait pas si c'est une bonne chose ou pas, elle ne sait pas si elle doit en parler à sa sœur ou pas. Alors il n'y a qu'une seule solution possible : prendre la fuite. Et elle a trouvé comment la prendre, elle a trouvé avec qui : Galaxy. Et alors qu'elle observe le long bout de bois entre ses doigts, elle pousse un léger soupir, à quoi ça lui sert sérieusement ?
« Venez on met en place le plan feux d'artifices ! »
« Tu viens Nymeria ? »
Elle redresse sa tête et sourit doucement à la blonde avant de se lever et de prendre sa main tendue. Oui, ce soir ils allaient tout faire péter, il allaient faire exploser des millions de feux d'artifices en même temps, voir les personnes s'effrayer et courir partout. Certaines personnes étaient tellement incontrôlables que les feux d'artifices apparaissaient rien qu'en hurlant. Nymeria, elle, n'arrivait qu'à faire apparaître des décharges dans l'air, elle électrise tout ce qu'il se passe autour, surtout lorsqu'elle touche les gens. Des cris sur sa droite, ça commence.
Tonight we are young, so let's set the world on fire.
Nymeria lève sa baguette, la pointe sur le ciel et lance un sortilège. Ca se passe bien, tout se passe bien pour l'instant, un sourire sur les lèvres de Galaxy, et des étoiles dans ses yeux. Tout va bien. Ou presque. Les feux d'artifices se transforment en véritable feu, commencent à enflammer les différentes ruelles, les poubelles, les plantes des maisons. Tout part en fumer, tout commence à devenir des cendres. Ca dégénère comme à chaque fois, et ça fait un peu sourire Nymeria. Elle ne sait pas si elle doit être inquiète ou émerveiller par ces pouvoirs, elle ne sait plus. Des sirènes retentissent au loin.
« Galaxy, viens ! »
Elle fait signe à la blonde de partir, la pousse un peu pour qu'elle reprenne ses esprits à son tour. Il manquerait plus qu'elles se fassent arrêter. Alors Nymeria prend la direction de sa maison, entraînant son amie avec elle, en sécurité.