Partagez | 
 

 « ça s'passe comme ça dans la vraie vie, jamais comme dans ton plan. » ► SCARLETT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Scarlett A. Morrighan
Messages : 5
Date d'inscription : 07/07/2012
Célébrité : Emilia Clarke
Origine : Sang moldu, sorcier depuis peu

MessageSujet: « ça s'passe comme ça dans la vraie vie, jamais comme dans ton plan. » ► SCARLETT    Sam 7 Juil - 12:15


feat ϟ Emilia Clarke, tumblr
SCARLETT ALIX MORRIGHAN


“ ce sont toujours les gens animés des meilleurs intentions qui deviennent des monstres „

nom prénoms: Scarlett A. Morrighan âge: dix-sept ans anniversaire: 10 janvier origines: anglaises orientation sexuelle: indéfinie, et ce n'est guère dans ses préoccupations actuelles profession ou année d'études: élève, septième année sorcier/ancien moldu/créature: ancien moldu nature du sang: ancien moldu connaît la magie depuis: [/i] qu'elle s'est enfilée des friandises. une date ? le 19 décembre possède une baguette: de façon légale, mais cherche à en obtenir une seconde pour ses sorties épouvantard: uc


ϟ show me some magic !
Tu es dans un rêve et ton souhait le plus cher vient de se réaliser... Mis à part qu'une licorne rose paisse dans ton jardin, de quoi s'agit-il ? Tu as dix lignes minimum pour nous confier ton petit secret. La forme est entièrement libre, à toi de nous éblouir en nous entraînant dans les abysses de ton esprit.

ϟ can i get on your magic bus ?
Section facultative. Pour les possessions rares, facultés spéciales, transformations en créature magique des nés sorciers, rédige ici et en une dizaine de lignes minimum un paragraphe explicatif cohérent et convainquant, afin de consolider les bases de tes particularités. Aies de bons arguments. (Dès lors il sera inutile de reposter ta demande dans la section des facultés spéciales.)
Attention cependant, pour être préfet, directeur de maison, ou encore membre d'une équipe de quidditch, il faudra formuler ta demande dans la section adéquate, une fois validé (on te le rappellera).


once upon a time


► Avant

Sincèrement, on s'en fout non ? De savoir où je suis née, ce que j'ai fais, si j'aimais jouer à la marelle et si je préférais ma mère ou mon père. J'aimais l'un autant que l'autre, ça vous va comme ça ?

Avant, j'étais pas grand chose. La fille normale, la fille a qui ont fait pas trop gaffe, qui gobe un peu tout ce qu'on lui dit, et qui est facile à faire rougir. Ca amuse beaucoup les gens d'ailleurs, de me faire rougir. Regardez-moi avec insistance, et ça monte aux joues. C'est terrible d'être trahie par son propre corps. Bref. On s'en fout je vous dis. Je suis sure que eux là, ceux qui sont passés avant moi, ils ont tous eu une enfance du tonnerre. Du scandaleux, qui fait bien pleurer dans les chaumières, et qui choque la ménagère. Pas moi. Je suis une fille normale, je me répète. Ma mère est femme au foyer, mais on se demande bien pourquoi, vu que je suis fille unique, et que je suis sage.. je sais me garder toute seule depuis mes huit ans. Les bêtises, c'est pas vraiment dans mes attributions. Mon père était cuisinier. Oui, il est mort, mais ça aussi peu importe, ça n'apporte rien à l'histoire. Mort naturelle, aidé par la maladie. C'est plus fort que n'importe quel sort, croyez-moi. Je suis née en Angleterre, à Londres, on fait pas plus basique. Enfant, puis adolescente adorable, un peu gauche et rêveuse. Je ne connais pas grand chose au domaine de la fête, des garçons, tout ça. Disons que je n'ai jamais eu les fréquentations pour. Je ne vais pas vers les gens, ils ne viennent pas vers moi ; une sorte d'accord tacite entre le monde et moi. On se respecte plus ou moins, et on se tient à distance l'un de l'autre. Dans le fond j'enrage, mais à n'en pas douter il est impossible de le percevoir à travers mes traits lisses et gamins. Ca bouillonne derrière la façade. J'attends un moment pour m'affirmer, hurler, bousculer, mais ce moment n'arrive pas. C'est pas que je cache mon jeu, ma réalité, mais à ce moment là, « avant », je ne savais pas encore ce qui m'attisait.. Passive, j'observais le monde. Maintenant je sais que la seule chose qui me manquait, à cette époque, c'était la magie. La gourmandise est un vilain défaut, mais parfois, un défaut vous sauve une vie.