Partagez | 
 

 Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Ven 6 Juil - 13:57





Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng !

E
lias se demandait bien pourquoi il venait si tôt à Poudlard chaque jour alors que la plupart des ses cours avaient lieu à la tombé de la nuit. Il pourrait bien se contenter d’être là pour les jours où il donnait des cours théorique en pleine journée et les soirs des cours nocturnes. Mais à bien y réfléchir, personne ne l’attendait chez lui. Ici c’était différent. Il y avait du monde, qu’il connaissait et qu’il aimait voir autant que possible. Il y avait Blue. C’était bien à elle qu’il pensait en premier en se levant le matin, seul dans son lit de célibataire factice. Elle était l’une des raisons pour lesquelles il ne se lasserait jamais des couloirs de Poudlard. Il y avait aussi l’intégration des nouveaux sorciers et le club de Bat’n’Fly qui lui tenaient particulièrement à cœur et avaient le don d’occuper ses journées. Et puis il y avait ses amis, et pas des moindres. Il avait depuis quelques temps l’impression de revivre ses années d’études à Poudlard. En quelques années, il avait vu rappliquer à l’école une toute nouvelle équipe de professeur, tous d’anciens élèves de l’école et pratiquement tous de ses connaissances d’adolescences. Et le mot « connaissance » était un euphémisme. Le prof de potions n’était autre que Léo, son meilleur ami de toujours. La prof d’histoire était Lillith, sa petite sœur. Léana, la professeur d’adaptation rapide à la magie avait été son première amour et il connaissait le corps de Clara, la prof de défense contre les forces du mal, si bien qu’il aurait pu en faire une carte avec tous les petites zones sensibles, ces endroits qui crient « encore ». Et pour en finir avec les anciens de sa promotion, il y avait le garde-chasse, Indianna, qu’il ne portait pas vraiment dans son cœur depuis qu’il était sorti avec Léana. Avec un nom pareil ! D’où sortait-il avec ses allures d’ours mal léché et tous ses muscles. Tout ça pour dire qu’il avait l’impression d’avoir fait un bon dans le passé depuis quelques temps. A ceux là venaient s’ajouter des rencontres plus que surprenantes comme Declan avec qui il aimait à partager un verre en écoutant son expérience ou encore Jeff le bibliothécaire avec qui il avait fondé le club de baseball magique. Il ne connaissait pas encore bien les quelques nouveaux arrivants mais ne demandait que cela. Autant dire qu’il était sûr de ne pas s’ennuyer à Poudlard.

« Tu t’ennuies… » Une frimousse de 16 ans et l’expression taquine, une petit brune était littéralement assise sur la table devant le professeur d’astronomie. Ses pieds balançant tels ceux d’une gamine, menaçant l’homme à chaque va-et-vient, d’un mauvais coup dans l’entre-jambe. Elias, assis confortablement sur son siège n’y prêtait même plus attention. Elle ne pouvait pas le toucher. C’était bien souvent un drame pour lui mais pas cette fois. Il était assis là depuis trente bonnes minutes, à observer la salle pleine de vide. Les autres profs avaient encore cours à cette heure. Il jeta un œil à sa montre avant de relever la tête vers sa jumelle invisible aux autres et de lui rendre un sourire radieux. « Je ne m’ennuie jamais. Pour ça il faudrait que tu me fouttes la paix. » fit-il taquin avant de jeter un nouveau regard dans les environs, jaugeant la pièce. Il s’ennuyait. Rachelle avait raison. Elle avait toujours raison à son sujet. C’était peut-être parce qu’elle sortait de sa tête à dire vrai. Quoi qu’à bien y réfléchir, Rachelle avait toujours su tout ce qui se passait dans la tête de son jumeau, même de son vivant. « Oh si tu t’ennuies ! Et tu fais peine à voir ! On dirait un gosse, bientôt tu vas mettre ton manteau sur ta tête et courir autour des tables pour t’occuper. » lui asséna sa jumelle machiavélique. Il fronça les sourcils puis se leva, la surplombant cette fois. « C’est toi qui me traite de gosse ? Je te rappelle que tu n’as pas pris un centimètre depuis 12 ans. » Il laissa échapper un petit rire puis se dirigea vers un mur adjacent. Il venait de remarquer quelque chose d’intéressant, d’inspirant. Il s’approcha du mur et son doigt vint caresser une petite attache qui autrefois devait maintenir un cadre ou un tableau. Sa tête s’inclina légèrement soucieux puis un petit sourire malin illumina son visage.
« Qu’est-ce que tu fous Hélas ? » fit sa jumelle dubitative. Elias revint vers son siège et y reprit sa veste avant de filer en lui assurant qu’il revenait au plus vite. Il partit en direction de Londres et entra dans une boutique moldue. Il y acheta un petit quelque chose qui dès lors qu’il l’avait lui donna une banane indélébile. Lorsqu’il revint dans la salle des profs, une trentaine de minutes plus tard, Rachelle n’y était plus. Il posa son petit paquet sur la table et en sortie l’engin. Il eut vite fait de l’accrocher au mûr bien que l’attache ne corresponde pas. Un petit sortilège lui suffit à arranger la situation. Il s’éloigna lentement en admirant son œuvre. Sur le mur d’ordinaire vierge, trônait maintenant un magnifique panier de basket miniature. Il se saisit de la petite balle sur la table et se concentra quelques secondes avant de la lancer. Panier ! Il sourit puis croisa les bras fièrement.
« Je ne m’ennuie jamais. » lâcha-t-il tandis que la porte de la salle des profs s’ouvrait sur sa connerie. Sa tête se tourna vers la personne qui s’apprêtait à entrer, sans perdre la banane.
code by stitch


Dernière édition par Elias B. Stark le Ven 6 Juil - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Ven 6 Juil - 18:57

Léanna était arrivée la première dans sa salle de cours. Elle était un poil en retard sur son horaire habituel. La jeune femme était professeur depuis le début d'année et elle se faisait doucement a cette idée. Auparavant, elle avait beaucoup voyagé. Elle avait passé du temps en France, puis en Egypte et en Grèce. Au bout de huit ans elle avait décidé de revenir. Elle était heureuse ici et rayonnait. La jeune femme prépara son cours. Depuis l'affaire Mustard, elle voyait sans cesse arriver des petits nouveaux, des moldus tout comme elle doter de pouvoirs magiques. Je sais ça fait flippé ! Elle avait toujours un peu peur de ses pouvoirs, même si elle les maîtrisait depuis le temps ! Elle sortit de ses pensées lorsque ses premiers élèves arrivèrent. Elle les accueillit avec un large sourire et commença donc son cours.

La jeune femme était plutot appréciée par ses élèves, elle était là pour les aidés du mieux qu'elle pouvait, même si elle savait que ce n'était pas forcément assez. Elle cherchait toujours de nouveaux moyens pour aider ceux qui en avaient besoin et pour ça elle avait beaucoup d'imagination ! Lorsque le cours se termina une heure plus tard, elle se laissa tombée dans sa chaise et eut un sourire. Depuis son retour a Poudlard, elle avait revu d'anciens camarades de classes, ou tout du moins ils étaient tous de la même promo ! Elle resta la pendant quelques instants à se souvenir de ses années d'études et elle souriait comme une parfaite idiote ! Léana se souvenait parfaitement de certains d'entre eux, il y avait Léo, un ami avec qui elle avait passé de bons moments, même ce dernier s'était éloigné d'elle pendant un an, sans qu'elle ne comprenne véritablement pourquoi ! Ensuite il y avait Elias...Le revoir lui avait fait un choc. Il n'était pas n'importe quel garçon, non lui il était son premier amour. Elle avait été amoureuse de lui des années durant, même après leur rupture il n'était pas rare de les voir se disputer. Il y avait aussi Indianna, Lilith, Clara. Tant de personnes qui la rattachait à ce passé qu'elle avait tant adoré !

Elle se leva au bout de quelques minutes, elle était toujours perdue dans ses pensées. Retrouver ses amis lui avaient fait le plus grand bien et s'était sans doute pour cette raison qu'elle avait acceptée de devenir professeur. Elle ramassa ses affaires et partie en direction de la salle des professeurs qui devait être déserte à cette heure là. Ce qui lui permettait de boire son café tranquillement et de lire les journaux moldu. Elle se tenait au courent de ce qui se passait à l'extérieur du monde magique. Sans doute parce qu'elle avait vécu parmi eux pendant tellement de temps ! Lorsqu'elle poussa la porte elle fût étonnée de voir Elias. Depuis le début d'année ils s'étaient un peu rapprochés, mais elle ne pouvait pas oublier le mal qu'il lui avait fait involontairement. Mais Léana sans Elias c'est pas possible. D'aussi loin qu'elle se souvienne, il avait toujours fait partie de son cercle d'amis. Elle lui lança un sourire et posa ses affaires." Je ne m'attendais pas a toi ! Qu'est ce que tu fiche ici de si bonne heure ?" Passant devant lui pour aller à la machine a café, elle lui déposa un bisou sur la joue, mais jamais très loin de ses lèvres. Elle remarqua alors le panier de basket et se mit à sourire un peu plus. Elle se tourna et alla faire son café. Léana aimait bien passer du temps avec Elias.Elle s'était souvent demandé étant un peu plus jeune, ce que leur couple aurait pu donner. Léanna était tellement amoureuse de lui qu'elle avait en partie délaissée ses devoirs, pour pouvoir passer un peu plus de temps avec lui. Malheureusement ce dernier passait plus de temps avec sa soeur malade, ce qu'elle pouvait comprendre. A dire vrai, elle n'avait jamais réussi à retrouver ce qu'elle avait partagé avec Elias et c'était sans doute la raison de son célibat...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Sam 7 Juil - 11:09

Il était encore très tôt, mais déjà une silhouette était assise près des eaux calmes du lac noir. Victime d’insomnies, Leo avait été incapable de fermer l’œil de la nuit, un comble pour la marmotte ambulante qu’il était. Vers trois heures du matin, il était descendu aux cuisines, avait discuté avec quelques elfes de maison, avant d’arpenter les couloirs déserts du château, en jetant parfois des coups d’œil furtifs vers le croissant de lune qui le narguait. Après un passage fugace à la Volière, le jeune homme s’était rendu près du lac, aux alentours de six heures. Les jambes étalées devant lui, sa capuche de sweater rabattue sur sa tignasse ébène, il commençait sa troisième cigarette alors que le château s’éveillait lentement. Ses iris clairs étaient braqués sur le Saule Cogneur, endormi, avant de se baisser sur les galets qui entouraient le rochet sur lequel il s’était assis. Coinçant sa cigarette entre ses dents, Leo ramassa une pierre plus ou moins plate, assez lisse, et la lança, un peu au hasard. Deux ricochets, et plus rien. Importuné par ce jeu, le calmar géant émergea paresseusement, mais Leo lui tournait déjà le dos afin de regagner le château. Il sauta le petit-déjeuner, malgré les incessants gargouillements de son estomac, et préféra rejoindre les cachots. Préparer les cours, corriger des copies, vérifier les chaudrons… il s’était étrangement habitué à ce quotidien et y avait pris goût. Pourtant, l’Allée des Embrumes, la rue, la violence étaient toujours présentes dans son esprit. Toujours. On n’oubliait pas un tel train de vie. Secouant la tête, Leo rangea la salle et termina la correction d’un tas de parchemins, œuvres hétéroclites des quatrièmes années. Il dut s’assoupir une quinzaine de minutes d’ailleurs. Lorsqu’il rouvrit les yeux, il était niché au creux de son bras et entendait les allers et venues des Poufsouffle et des Serpentard. L’agitation s’installait doucement au château. Quant à lui, il décida de faire la sieste dans la salle des professeurs, avec une tasse de thé bien chaude entre les mains, même si cela impliquait de grimper ces fichus escaliers pour atteindre le quatrième étage. Il ne donnait cours que l'après-midi, aujourd'hui.

« Salut vous deux », lança le professeur de potions dans un bâillement, après avoir refermé la porte derrière lui. Il se laissa tomber dans un fauteuil, les bras ramenés au-dessus de sa tête. Elias et Léana étaient déjà là, et le premier s’amusait avec une drôle de balle… Un truc moldu, sans doute. Leo avait été stupéfait et inquiet de retrouver tant de connaissances, ces fragments qui le rattachaient à ses pitreries adolescentes. Ils s’étaient quittés aux portes de leur avenir, avec la fragile promesse de maintenir contact, et ils se retrouvaient aujourd’hui dans la salle des professeurs, dix ans plus tard, grandis, changés, liés par le souvenir de leur passage entre les murs de l’austère château. La nouvelle génération, entachée de sang et tournée vers l’espoir d’un avenir meilleur. L’un des piliers de Leo était Elias, son meilleur ami. Sa présence suffisait à le rassurer, malgré le long silence qui les avait séparés pendant plusieurs années. Et il avait fait ses premiers pas en tant que professeurs aux cotés de Lilith, sa petite sœur de cœur. Elle avait gagné en assurance mais n’avait pas perdu son éclat, et son seul sourire avait le don de chasser les idées noires qui grignotaient son esprit fatigué. Sa plus surprise cependant avait été de reconnaître Indianna, caché dans sa cabane de garde-chasse. À une époque, ils frappaient le cognard comme personne et leurs habiles stratégies avaient profité à plusieurs victoires de Gryffondor. Mais après toutes ces années, le duo s’était brisé et les deux adultes peinaient à discerner sous les traits de l’autre les impétueux étudiants qu’ils avaient été… En posant ses iris azurs sur le visage angélique de Léana, il se remémora leur drôle d’amitié, partagée entre sermons et éclats de rire, sans parler du détonnant binôme qu’ils formaient en cours. Et de la jalousie refoulée qu’il éprouvait envers elle, lorsqu’elle occupait les pensées d’Elias. C’est fini tout ça, songea-t-il en grattant son menton mangé par une barbe de plusieurs jours. S’ajoutaient d’étonnantes rencontres, avec Greg par exemple, un « magicien » moldu.
« C’est quoi ce jeu ? » Demanda-t-il, intrigué par ce cerceau métallique et le filet qui pendait en-dessous. Leo ne connaissait pas grand-chose au monde moldu et même s’il reconnaissait que pour des êtres dénués de magie, ils se débrouillaient plutôt bien, leur façon de fonctionner lui échappait complètement. Lorsqu’Elias avait tenté de lui expliquer les règles du base-ball, le lycanthrope avait décroché au bout de cinq minutes. Il ne comprenait absolument rien au bat’n’fly… mais prenait plaisir à regarder, s’il en avait l’occasion.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gregory J. Malkin
assistant professeur SACM
Messages : 168
Date d'inscription : 09/02/2012
Célébrité : jude law
Âge du personnage : vingt-cinq ans

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Sam 7 Juil - 13:39

    Aïe. Aïe. Aïe aïe aïe. Gregory ouvrit les yeux péniblement, encore ébloui par la lumière trop pure du lieu où il se trouvait. Levant la main pour protéger ses yeux, il déclencha un lancinement dans son torse, comme si ses muscles se plaignaient de ce mouvement pourtant minime. Il ignora leurs critiques et baissa le regard pour voir ce qui lui causait une telle douleur, et découvrit qu’on lui avait bandé le torse et la cheville droite avec des pansements suintant une espèce de liquide qui, pour une vague raison, lui semblait couleur de foudre. Délicatement, il tenta de bouger sa cheville apparemment foulée : elle répondit parfaitement, sans susciter la moindre douleur, ayant du guérir plus vite que ses côtes cassées. Quelle bêtise avait-il bien pu encore trouver pour se mettre dans un état pareil ? D’habitude, ses accidents résultaient surtout en des coupures et des bleus, pas en une nuit à l’infirmerie : il avait fait fort cette fois-ci. Allongé sur le lit, il chercha à se remémorer la cause de ce séjour, mais rien ; à croire qu’il s’était aussi blessé à la tête. La dernière chose dont il se souvenait c’était Smith, le garde-chasse, qui lui avait demandé de l’aider à transporter une cage de lutins de Cornouailles jusqu’à un observatoire conçu spécialement – à cet instant, une jeune Croup avait cru bon de briser sa chaîne et de partir à la poursuite du duo, convaincue qu’ils n’attendaient qu’elle pour jouer à va-chercher. Malheureusement, à force de s’agiter autour d’eux, elle était passée entre leurs jambes et les avait fait trébucher, brisant la cage et libérant les lutins. Tandis que le garde-chasse rattrapait et calmait la bête effarée, Gregory avait couru à la recherche du filet pour attraper les bêtes immobilisées dans l’air par un Stupéfix bien lancé, et poursuivre les dernières créatures qui se dirigeant déjà vers les bois. Il se souvenait aussi de s’être enfoncé dans la Forêt Interdite, suivi de la Croup ; d’être monté dans un arbre pour capturer le dernier couple de lutins qui avait voulu s’y cacher ; et puis soudainement, un cri, une sensation de chute, et l’haleine horrible d’une bête qui grognait à ses côtés tandis que la Croup s’enfuyait en hurlant.

    Putain. Visiblement, il avait du être attaqué par quelque chose, à voir l’état des bandages et le peu de souvenirs qui lui restaient ; sans doute l’espèce de chienne magique était-elle partie chercher Indianna, qui avait du le trouver et le transporter jusqu’à l’infirmerie, où il se trouvait maintenant. Génial. « Il va me falloir beaucoup de café pour attaquer cette journée. » La pensée était formulée ; restait à l’accomplir : Gregory eut la bonne idée de tenter de se lever d’un coup sec, comme à son habitude ; seulement, vu son état, la seule chose qui en résulta fut un évanouissement, le replaçant dans la même position qu’au départ. Et lorsqu’il revint à lui, Ajax était penché au-dessus de lui, l’interrogeant sur son état de sa voix si indifférente. Il eut beau protester qu’il avait à faire et que ses côtes cassées guériraient toutes seules, rien à faire : l’infirmier insista, et même le força à boire sa potion sous peine de voir ses antidouleurs supprimés (et vu ce qu’il ressentait sous leur effet, il n’osait même pas imaginer ce que ce serait sans). Le liquide amer ingéré, il se sentit sombrer à nouveau dans un profond sommeil, dont le coup de l’horloge le tira quelques heures plus tard. Sans attendre l’acquiescence d’Ajax cette fois-ci, le magicien sortit du lit d’infirmerie, enfila non sans peine ses chaussures, reboutonna sa chemise bleue rayée qu’un elfe bienveillant avait pris la peine de laver et repasser, et sortit de l’infirmerie encore convalescent.

      G – Pardon, pardon, excusez-moi, urgence médicale, laissez passer.

    Les élèves le regardèrent passer, se demandant pourquoi « l’urgence médicale » s’éloignait en vitesse de l’infirmerie, qui aurait théoriquement du être son lieu de priorité. Mais que cela ne tienne, pour lui, le seul remède valable – si écœurant – était la caféine. Ayant finalement atteint la salle des professeurs, il s’y enfonça sans la moindre gêne, trop obnubilé par son but ultime – la machine à café – pour faire attention à qui se trouvait là. Cette dernière l’attendant, belle, brillante, plus étincelante qu’une déesse des lumières : c’est à peine si Gregory ne se prosterna pas à ses pieds ; mais non, il se contenta d’en tirer un triple espresso qu’il descendit d’un coup sec. C’était d’un tout autre amer que la potion d’Ajax, mais non moins efficace : il se sentait déjà plus humain. Avec un râle de soulagement, il s’affaissa dans un des vieux canapés de la salle, passa sa main sur son visage, et ouvrit la bouche pour parler, sans pour autant s’adresser particulièrement aux occupants de la salle :

      G – La prochaine fois que je me porte volontaire pour courir après les lutins de Cornouailles échappés dans la Forêt Interdite, giflez-moi.

    Soudain, il entendit la voix du professeur de potions, et se retourna pour voir l’homme, qui était rentré quelques instants avant lui, pointer du doigt Elias et un jeu bien familier : quelqu’un avait ajouté un panier de basketball au mur de la salle. Ravi, il s’exclama :

      G –Qui a eu l’idée géniale d’installer un panier de basketball dans la salle, que je l’embrasse ?

    Sur ce, la pile électrique nouvellement rechargée bondit hors de son siège, et s’approcha d’Elias pour lui subtiliser la balle et tenter un panier. Mauvaise idée ; dans l’instant où il voulut se redresser, son corps – plus particulièrement ses côtes – lui rappelèrent pourquoi il avait évité de s’étirer ou de trop se mouvoir jusqu’alors. Les mains de deux côtés de son corps, il tenta de réprimer un grognement de douleur, et tituba jusqu’au fauteuil que ses collègues avaient eu l’intelligence de laisser vide, prévoyant sans doute qu’il ne ferait pas long feu dans ce petit jeu improvisé. S’y rasseyant avec toute l’attitude d’un homme de quatre-vingt ans, il eut un sourire indescriptible et accepta avec gratitude la tasse de thé qu’on lui proposa avec la même sympathie que s’il eut réellement été transformé en vieillard, avec la sagesse en moins. Se servant dans un plateau de spéculos qui venait d’apparaître devant lui, il se prépara aux déluges de taquineries qui allaient sans doute suivre, et lâcha avec un flegme tout britannique :

      G – Finalement je vais me contenter de vous regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fizwizbiz.bbfr.net/t164-greg-life-is-a-cabaret-old-chum-o http://fizwizbiz.bbfr.net/t178-greg-a-tiger-is-not-a-lamb-mein-herr#544
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Sam 7 Juil - 19:59

Les premières lueurs du jour apparaissaient doucement à travers la noirceur de la nuit et commençaient déjà à caresser le doux visage de Clara. La professeure de défense contre les forces du mal profitait de son droit à dormir plus longtemps aujourd'hui avant de devoir affronter les petits monstres avides de connaissances -ou de bêtises- qui l'attendaient. Mais la grasse matinée Clara c'est pas pour toute suite ! En effet, c'était sans compter la pluie de baiser que Clara reçut aux environs de sept heures et qui ne voulait plus s'arrêter bien malgré ses râles successives. Lorsqu'elle finit par ouvrir les yeux, elle découvrit le visage de l'homme de sa vie, son nez collé contre le sien. Matt fit un magnifique sourire à sa mère et partit en courant vers la cuisine. Clara soupira ; cette semaine elle avait décidé de laisser à sa grand-mère une semaine de vacances tranquille pour s'occuper d'elle-même car ces dernières années, elle n'a toujours fait que s'occuper de Clara, puis de Mathias. Seulement, en laissant cette semaine à Rosa, elle n'avait plus personne pour s'occuper de Matt et elle devait tout faire, notamment lui préparer le petit déjeuner. En se levant, elle alla ouvrir la fenêtre et inspira une grande bouffée d'air. “Pourquoi il choisit les jours où je peux me réveiller tard pour se lever tôt ?” murmura-t-elle à propos de son fils. Elle resta quelques minutes ainsi avant de rejoindre son fils. Elle prépara des pancakes à Matt et pendant qu'il mangeait, elle alla se préparer. Après une vingtaine de minutes, elle revint à la cuisine, lavée, habillée et prête à affronter la journée qui s'offrait à elle. Elle se prépara une grosse tasse de café à emporter et aida son fils à s'habiller. Lorsqu'ils furent tous les deux prêts, Clara prit son sac, mit sa cape, attrapa les petits doigts fins de Matt d'une main et sa tasse de café de l'autre. Elle quitta sa maison à un rythme soutenu, Matt courant à côté d'elle.

Arrivée à Poudlard par ses habituels passages secrets, Clara remarqua que son fils était ébloui par les lieux. Jusqu'alors il n'avait jamais eu le droit de venir avec sa mère et il semblait satisfait. Clara emmena le petit jusqu'à son bureau et lui dit de ne pas bouger. Elle le laissa avec des tas de livres, de jouets et de feuilles pour l'occuper durant la seule heure de cours qu'elle avait ce matin. C'est malgré tout soucieuse qu'elle quitta le bureau et qu'elle descendit les escaliers reliés à la salle de classe. Aujourd'hui, elle avait cours avec les sixièmes années qui avaient choisi la défense contre les forces du mal aux ASPIC. Son cours du jour consistait à un apprentissage du sortilège du Patronus suivant la leçon théorique sur les Détraqueurs du cours précédent. Les rayons lumineux fusèrent de partout, mais c'était rarement des Patronus que Clara vit pendant cette heure. Elle dut même éviter à plusieurs reprises des maléfices divers que les élèves finissaient par envoyer par énervement. Ce n'était pas le meilleur cours de sa vie, mais elle fut satisfaite de voir que Maelynn, une élève très sérieuse de Gryffondor, maîtrisait avec perfection ce sortilège et que de plus, c'était un Patronus corporel. Lorsque sonna la fin du cours, tous les élèves se ruèrent à l'extérieur et seules Maelynn et Clara restèrent dans la salle complètement ruinée par des élèves peu patients. Ensemble, elles rangèrent le tout en trois coups de baguettes alors que Matt qui avait décidé qu'il s'ennuyait sortait du bureau de sa mère. “Maman je m'ennuie.” “Je sais mon cœur, je vais trouver quelqu'un pour s'occuper de toi, promis !” A cet instant, Maelynn, toujours serviable, proposa à Clara de s'occuper du petit garçon le temps qu'il faudrait. Heureuse d'apprendre cette nouvelle, Clara décida d'aller voir à la salle des professeurs si elle ne pouvait pas trouver quelqu'un pour garder Matt deux heures cette après-midi durant ses cours.

Ainsi, quittant sa salle de cours au troisième étage du château, Clara marcha d'un pas assuré jusqu'à la salle des profs. Durant ce court trajet, elle se remémora quelques souvenirs de l'époque où elle était adolescente. Elle était bien différente, elle était Bethany, fêtarde, qui aimait s'amuser, casse-cou, boute-en train mais qui savait malgré tout lier tout ça à des études poussées et sérieuses. Aujourd'hui, elle était devenue Clara, mais elle avait l'impression de temps en temps de retomber dans son adolescence et ses retrouvailles avec bon nombre de ses anciens camarades de promotion ne facilitaient pas son envie d'avancer dans la vie, car toutes ses anciennes cascades la rattrapaient. Personne n'était au courant de ce qui s'était passé dans sa vie durant ces dix dernières années, mais pourtant, tous s'étaient retrouvés, comme s'ils ne s'étaient jamais quittés, mais comme s'ils avaient changé de look ou de caractères en une nuit. Elias et le souvenir intarissable de son torse nu. Indianna et son assurance au Quidditch. Leo et sa folie subtile notamment lorsqu'il hurlait à Elias qu'on lui avait violé la bouche. Leana, Lillith et d'autres. Tous se retrouvaient là.

Arrivée à la salle des professeurs, Clara actionna la poignée et en ouvrant la porte, elle manqua de se faire assommer par une petite balle de basket qu'elle rattrapa au vol. “Depuis quand on souhaite me tuer ?” Entrant dans la salle, elle observa les alentours et remarqua sur le mur à droite, un petit panier de basket, elle visa et marqua un panier. “Sympa les gars ! Je parie sur une folie d'Elias, me tromperai-je ? D'ailleurs, que celui qui m'a balancé la balle se dénonce parce qu'il vise très mal le panier !” Clara se tourna vers Elias et parcourut ensuite la salle des yeux pour voir Gregory assis sur un vieux canapé ; Leana, adossée au mur en face du panier, une tasse de café à la main ; Leo se tenant encore debout au milieu de la salle près de la table centrale. Clara sourit à chacun d'eux et alla s'asseoir à côté de Gregory sur l'un des accoudoirs de son canapé.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Dim 8 Juil - 8:07

" Merde...Je me souvenais pas que ce château était aussi grand ..." Indianna était dans le château et c'était vraiment quelque chose à voir. Cependant il se sentait vulnérable, il y avait trop de monde et vu qu'il évitait la foule au maximum autant dire que ce retrouvé cerné d'élèves c'était pas vraiment son truc. Voilà sans doute pourquoi il avait refusé un poste de professeur gentiment proposer. Depuis le début d'année il était garde-chasse. Mais là, ses pensées étaient occupées à autre chose, il cherchait Greggou, son stagiaire, ce dernier avait cru bon de s'enfuir de l'infirmerie. De toutes façons la journée avait mal commencée ...
Enfet il était venu au château de bonne heure, pour voir le directeur. Quelques jours plus tôt des centaures étaient venus le prévenir que quelque chose de malsain rôdait dans la forêt et que ça les perturbaient. Indianna n'y croyait pas vraiment, mais il avait peut-être tort. Mais quand il avait retrouvé Greg, ce dernier était salement amoché et ce n'était pas dû à une simple chute. Justement il voulait en parler avec lui et c'était la le but de sa présence. Il eut un sourire, a la prochaine cargaison de Lutins de Cornouailles, il ira attacher la Croup un peu plus loin, pour qu'elle n'ait pas dans l'idée de croire qu'ils étaient en train de s'amuser... Résultat les Lutins en liberté, rattrapé par Gregou et heureusement dans un sens... Indy n'avait jamais été en bon terme avec les centaures et ca depuis sa première année au château. Maintenant c'était encore pire. Des fois il se demandait ce qui lui était passé par la tête pour revenir ici ! Il aurait été mieux avec sa fille à Londres !

N'ayant aucune trace de Malkin, il était sur le point de rentrer chez lui lorsqu'il surpris une discussion entre élèves. Ce dernier avait vu Greggou se précipiter vers la salle des profs. Interessant dis donc ! Il remonta alors les étages en vitesse. Depuis son retour à Poudlard il avait revu des gens qui faisaient partit de son lointain passé, tellement loin que parfois il avait l'impression que c'était une autre vie. Pour commencer, il y avait Léo, son partenaire de quidditch, tous les deux avec une batte et c'était l'équipe gagnante ! Leur stratégie était légendaire, mais aujourd'hui c'était à peine s'ils se reconnaissaient. Ils avaient trop souffert ces dernières années ! Il y avait aussi Léana, une ex avec qui il était resté en bon terme. Il avait été hyper surpris de revoir Elias. Ces deux-là sont comme chiens et chats, ils ne s'entendent pas, pourtant a l'époque ils s'étaient supportés étant tous deux des amis de Léo, jusqu'au jour ou Indy était sorti avec Léana...Il y avait aussi Clara avec qui il avait suivi la formation d'auror, mais cette dernière était partie. Heureusement qu'il y avait aussi de bonnes surprises comme Ivy, Greggou et bien d'autres. Lorsqu'il arriva devant la salle des profs, il eut un sourire et ouvrit la porte.
Comme il s'y attendait il y avait du monde. Il adressa un sourire a tout le monde, sauf a Elias. Il ne lui accorda même pas un regard, parce qu'il savait qu'une confrontation avec lui serait inévitable au bout d'un moment. Depuis le début d'année, ils en avaient eu des prises de bec mais rien de bien important. Enfin tout le monde savait qu'ils n'étaient pas fais pour s'entendre. Son regard tomba sur Malkin et son sourire s'agrandissait un peu plus. Ce dernier semblait amoché mais s'il avait réussi à se traîner jusque là c'était qu'il allait mieux qu'on le pensait. Il alla s'asseoir aux côtés de Greggou et regarda un peu autour de lui. Il ne venait que rarement ici et la plupart du temps c'était pour gueuler sur Elias. Son sport préféré après le quidditch..." J'te cherchais Malkin. Comment tu te sens ? "

Jamais il ne s'était imaginé de venir dans cette pièce en ayant un autre but que de voler des copies de devoirs. Etça faisait partie des nombreuses conneries qu'il avait fait entre ces murs. D'ailleurs il faisait partie des élèves ayant eu le plus grand nombre d'heures de colle et il en était fier a l'époque. A présent il trouvait cela un peu stupide mais bon... il était pas tout seul. Le château avait été son terrain de jeux pendant sept ans et a présent c'était à son tour d'empêcher des gosses de se perdre dans la forêt, tu parles d'une corvée toi ! Tiens en parlant de forêt il releva la tête et son regard tomba sur Léana et Elias. Ils étaient un peu proche, mais il s'en foutait un peu. Un sourire commença à se dessiner sur ses lèvres. " D'ailleurs Stark comme t'es là, tu peux me dire ce que tu foutais dans la forêt l'autre soir ? Non pas que ta sécurité m'importe, mais c'est pas un endroit pour toi...ca fait...trop peur tu comprends..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Jeu 12 Juil - 13:41

La première professeure à le rejoindre fut Léana, aurait-il pu mieux tomber ? C’était forcément un peu étrange entre eux depuis qu’ils s’étaient retrouvés mais Elias n’aurait su être autrement que tendre et affectueux avec elle. Elle était son premier amour, l’unique dans son adolescence et ils n’avaient rompu que contraints et forcés par un rythme de vie qu’Elias s’imposait lui-même à l’époque pour prendre soin de sa jumelle Rachelle. Il avait regretté son choix parfois, lorsqu’il la trouvait dans les bras d’un autre, lorsqu’elle était sorti avec cette brute d’Indianna par exemple, et pourtant… Lorsque Rachelle l’avait quitté, il n’aurait su faire ce pas qui l’aurait rapproché pour de bon de Léana. Peut-être avait-elle attendue après lui, pensant qu’il était maintenant libre de vivre sa vie pleinement. Mais sans Rachelle… Il n’avait jamais appris à vivre. Encore aujourd’hui, elle ne le quittait pas. Il avait perdu contact avec Léana, ne donnant pas de nouvelles et n’en recevant pas en retour. En temps normal, il se serait senti mal d’avoir été si absent et goujat. Mais pour Rachelle, rien n’avait été trop beau.
Revoir Léana ici, dix ans plus tard, était assez étrange bien que rassurant également. Il était heureux de la retrouver, quoi qu’il se soit passé entre eux et quel que soit le malaise qui parfois les unissait encore.
Du moment que le foutu garde chasse n’était pas là, Elias était heureux. Il était plutôt fier de sa nouvelle trouvaille et la salle des professeurs était d’un coup beaucoup moins triste avec ce nouveau jeu. Il rendit son sourire à la jolie Léana et ramassa la petite balle orange qui roulait sur le sol.
« Personne ne compte sur moi à la maison, je suis plus utile ici. » Fit-il pour répondre à sa question tout en se redressant tandis qu’elle s’approchait. Elle déposa un baiser au coin de ses lèvres et il aurait menti en disant que cela ne le faisait pas frissonner. Il lui rendit son baiser, légèrement troublé mais il n’en montra rien et se contenta de lui sourire puis de se concentrer de nouveau sur la petite balle, fermement tenue en main. Il la balança de nouveau dans le petit filet prévu à cet effet.

Léo fut le second à se pointer. Pour le plus grand plaisir d’Elias. Ce dernier avait l’air fatigué et un instant Elias se demanda si la nuit passée avait été soir de pleine lune. Mais non. Léo avait surement tout un tas d’autres raisons d’être si fatigué après tout.
« Flanagan de mon cœur ! C’est du basket ! Un truc moldu, le sport en lui-même est assez nul mais l’idée du panier où tu dois lancer la balle est assez géniale je dois dire. De quoi entrainer les poursuiveurs à coup sûr. » Elias posa la balle sur la table. Gregory ne tarda pas à faire son entrée fracassante et Elias ne comprit pas un strict mot de sa première sortie. Il se contenta de froncer les sourcils et d’observer dubitatif les autres pour voir s’il était le seul paumé ou non. La suite fut moins énigmatique.
« Tu peux m’embrasser beau-gosse. » Fit le professeur d’astronomie ravi que son idée fasse sensation. Greg sauta de son siège et entreprit de jouer. La suite fit exploser de rire le professeur d’astronomie. « Bon sang Greg chou, tu te fais vieux non ? Tu as encore fait des folies de ton corps ? Qui est la massacreuse, il faut que je la rencontre ! » Fit-il taquin avec celui qui bien souvent l’emportait dans des soirées à grand renfort de jolies femmes. Il se saisit de la balle et la lança si mal qu’elle rebondit contre le serceau et fila tout droit vers la porte. Cette dernière s’ouvrit sous la pression de … Elias fit la grimace, haussant les épaules en imaginant qui pourrait bien se prendre la balle et pria pour que ce soit Indianna. Merde raté. Clara. Il fit une petite grimace désolée lorsqu’elle demanda amicalement qui venait de tenter de la tuer.
Elle marqua un magnifique panier en devinant qui était l’auteur de la trouvaille. Elias ramassa la balle et la reposa. Il vit alors l’entrée d’Indianna et ne releva même pas. Il s’approcha du canapé ou s’était affalé Greg et Clara et se pencha pour déposer un baiser sur le front de cette dernière. « Désolé pour la tentative d’assassinat » Il se redressa et se dirigea vers la machine à café. Il se servit un magnifique capuccino et s’adossa au mur à côté de Léana, ignorant parfaitement la présence du garde chasse. Pour le plus grand bien…
« Tout va bien petit bout ? » fit-il discrètement le visage tourné vers Léana, avec un léger sourire tendre. Il n’eut pas le temps d’entendre sa réponse. Indianna venait de l’interpeler. Chose plutôt étrange venant de lui. Ce n’était pas comme si Elias l’avait cherché ou quoi. A moins qu’il ait fait quelque chose qui lui avait déplu sans le savoir. A réfléchir à tête reposée. Le professeur d’astronomie releva la tête vers celui qui lui parlait et le simple son de sa voix l’énerva.
« Oh j’aime vivre dangereusement tu me connais. Et d’ailleurs Indianna Jones en parlant de ça, qu’est ce que tu fais ici ? J’ai peur que tu paniques devant autant de livres et de copies, tu devrais peut-être retourner dans ta cabane de sauvage rapidement, les animaux ça te connaît non ? » Répondit Elias bien décidé à ne pas se laisser faire, comme toujours. Il porta sa tasse à ses lèvres et sourit légèrement tout en les trempant dans la mousse onctueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Jeu 12 Juil - 22:16

Lizzie ouvrit les yeux. Elle était complètement endormie sur son bureau. Elle se demandait d'ailleurs ce qu'elle faisait ici. Elle se massa la nuque et tout lui revint alors en mémoire ! Elle était restée faire un brin de ménage, il faut dire que la tour dans laquelle elle se trouvait était remplie d'objets qui ne servaient à rien. La jeune femme avait décidé hier après son dernier cours que c'était l'heure du rangement.
"Putain, j'ai mal au crâne !" Allons Lizzie ! Soit positive un peu ! Le soleil filtrait à peine par la fenêtre et se dit qu'il était encore trop tôt. Elle aurait bien dormi une heure ou deux en plus, mais tant pis ! La jeune femme alla se faire un café et revint ensuite se poster près de la fenêtre. La vue sur Poudlard en valait le coup. Elle passa la main dans ses longs cheveux blonds et secoua la tête pour se réveiller. Elle avait encore du travail alors pas le temps de lambiné ! Lizzie avait du mal à se concentrer, pour tout dire elle n'était pas tout à fait normale comme fille. Bien qu'elle en ait l'apparence, elle pouvait tenir une conversation sensée, mais par moments, elle partait carrément en cacahuète ! A croire qu'ils étaient plusieurs dans sa tête !

Elisabeth Megara Keller. Voilà son nom en entier, mais tout le monde l'appelait Lizzie. Elle était né dans une famille ou la magie était utile au quotidien, mais le pire c'est qu'elle avait le don de voyance comme sa mère, sa grand-mère, son arrière grand-mère et ainsi de suite... Ce qui la perturbait pas mal. De plus elle avait deux frères, dont un qui la détestait plus que tout sans qu'elle sache pourquoi, aujourd'hui encore elle ignore pourquoi son frère se montre odieux avec elle. M'enfin elle s'en foutait. Le seul membre de sa famille qui comptait à ses yeux était son autre frère, William. Lui était un amour, il l'avait toujours aidée et comprise. Avec le temps elle était de plus en plus perturbée. Elle vivait sa vie indépendamment de ses parents. Elle avait appris a accepter son don grâce à sa professeur de divination, la vieille momie qu'elle devait remplacer à l'heure d'aujourd'hui. Enfin à côté de ça sa vie partait en live total. A l'âge de dix-sept ans elle quitta le domicile de ses parents... Puis sa vie n'avait été qu'une succession d'échecs, de folies et un peu d'amour... Tout ça pour finir riche, parce qu'elle avait écrit des bouquins et folle parce que son don l'avait perturbée. Du coup sept ans plus tard elle était partie faire un séjour en hôpital psychiatrique. Elle avait vingt-neuf ans et pourtant elle avait l'impression d'en avoir le double. C'est fou elle avait toujours eu l'impression que cette vie n'était pas la sienne! Elle avait fait tant d'erreurs Noemie, Ivy et tant d'autres... Mais là, a Poudlard elle se sentait mieux, encore que "mieux" était un grand mot. Elle était en terrains connu ici et c'était ce qui la rassurait.

Merde, plus de café ! Lizzie poussa un long soupir. Il ne lui restait plus qu'à rejoindre la salle des professeurs. Generalement elle évitait de se mêler à la foule, mais la plupart de ses collègues étaient des camarades de sa promo à quelques années près. Enfin ils avaient tous entendu parler de Lizzie et ses visions humoristiques ! Parce que oui, pour passer le temps c'est ce qu'elle faisait. Mais elle en avait aussi des vraies et celles-la étaient souvent flippantes, ce qui n'arrangeait en rien le désordre qui régnait dans sa tête ! Elle sortie alors de sa tour sans prendre le temps de se coiffé ni même d'enfiler autre chose. Elle avait un jean et par-dessus une tunique blanche sans manches. Elle s'était mise à l'aise pour travailler ! Lorsque la jeune femme arriva devant la salle des profs elle poussa la porte. Les remarques fusaient a pleines vitesses. Il y avait Elias, Léana, Clara, Gregory qu'elle ne connaissait pas beaucoup et Indianna. Son regard tomba alors sur Léo et un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Elle traversa la pièce. " Bonjour la compagnie !" Elle se précipita sur la machine a café et se fit un grand noir. Elle prit la tasse entre ses mains et observa la scène. Elias et Indianna encore en train de se prendre la tête, c'était une habitude parce qu'à chaque fois qu'elle les voyait, ils se prenaient la tête... Doucement elle alla s'asseoir dans un fauteuil, non loin de Léo et sirota son café perdu dans ses pensées...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Sam 21 Juil - 1:27

Mihaël ne savait pas trop ce qu'il faisait la a vrai dire, il avait reçus un message lui disant qu'une fête se préparait, lui qui ne sortait pas souvent le voila en plein milieu d'une petite sauterie entre "amis" libre a tout les professeurs et autre adultes de Poudlard, Poudlard cette belle école de magie remplie de tellement de beaux monde, tous aussi qualifiés les uns que les autres, les uns professeurs, les autres infirmiers ou encore médecins de garde, et la il y avait Mihaël, jeune professeur de vol mais également directeur de la maison Serpentard, on aurait pu mettre un zoom sur sa tête lorsqu'il avala ce sandwich en mâchant comme une vache, mais il trouvait cela bien trop drôle pour s'arrêter, alors il continuait de mâcher ce sandwich, évidemment vous devinez qu'il était jambon-fromage, les sandwich préférés de Mihaël, a vrai dire il ne supportait aucune crudité ni aucun assaisonnement, donc par faute de goût il se rabattait sur les sandwich lambda, mais il fallait l'avouer, tellement bon.
En bon fonctionnaire qui se respectait il avait pris un café avec son sandwich, étonnant, non pas si étonnant que cela étant donné qu'il n'y avait vraisemblablement a boire que la caféine ou.. de la flotte, oui de l'eau, ah les professeurs, salle des profs suréquipés disait on.. Seulement fallait il en rire ou plutôt en pleurer ? Mihaël préférait pleurer, mais dans sa tête.
Ils étaient tous la en train de s'échanger des courtoisies ou des petites piques, il y avait ce très cher Elias Stark, s'il savait tout ce que Mihaël pensait créer et faire avec Lillith.. Mihaël imagina la scène, il lui arrachait la tête tout bonnement, cependant la tête continuait a mâchouiller le sandwich, c'est la que Mihaël remarqua qu'il se faisait tard et que ses idées n'étaient plus très clair, pour imaginer cela il fallait bien avoir un grain.. Et encore, doux euphémisme..
A présent était entré Léana, il ne la connaissait pas particulièrement ils avaient juste échangés quelques politesses, mais apparemment elle connaissait Lillith et était une bonne amie d'Ivory, donc a priori il n'y avait rien a dire sur elle, de simple rapports de courtoisie qui se présentaient par des bonjours/au revoir et parfois pourquoi pas des conversations..
Soudain la porte se rouvrit et la Mihaël aperçus Flanagan, oui le professeur de potions, a priori rien ne séparait les deux hommes, ils auraient pu entretenir de bon rapport si celui-ci ne se transformait pas quelques nuits en bêtes féroces et sauvages, qui plus était la plus grande peur de Mihaël, il avait toujours imaginé les dents d'un loup garou au dessus de son visage en train de lui baver dessus, il l'avait imaginé afin de se convaincre de ne pas dormir, et la technique avait été on ne peut plus efficace, étonnant.
Vint ensuite l'assistant de professeurs, il n'avait jamais vraiment eut l'occasion de lui parler ni vraiment de le côtoyer, peut être juste quelque courtoisies du genre "bonjour" et "au revoir" mais rien de plus intéressant a se mettre sous la dent, il remarqua qu'il fut tout de suite attiré par le panier qui figurait au mur de la salle des professeurs et essaya de mettre la balle dans le trou du cerceau orné par un filet, Mihaël pourrait trouver ce jeu attrayant s'il essayait, mais il ne voulait pas perdre son siège qui était confortable, et a vrai dire, a cet instant, il mangeait.
Les personnes se succédaient et la professeur de défense contre les forces du mal avait faites son apparitions, il fit descendre son regard puis remonta jusqu’à sa tête et resta quelque temps sans mâcher avant de reprendre le chemin du sandwich, il n'avait jamais vraiment pensé a lui dire bonjour, il ne l'avait jamais vraiment croisée a vrai dire, mais un jour si cela venait a arriver, ils échangeraient des courtoisies, du moins s'il y pensait.
Arriva ensuite le garde chasse qui s’appelait Indianna, il était bel et bien poilu, son métier lui allait plutôt bien, Mihaël ricana a cette pensée mais se ravisa en se disant qu'il aurait l'air légèrement abrutis s'il se mettait a rigoler avec son sandwich a la main, mais après tout quel beau tête a tête.
Les personnes présentes se lançaient des piques, et Mihaël adorait les potins il aurait pu être un journaliste people dans une autre vie, lancer des rumeurs sur des personnes, infondées évidemment et profiter de la jouissance et de la reconnaissance de nombreuses fan hystériques qui lui rapporterais des millions en lisant des conneries.. l'insouciance c'est beau.
Pour couronner le tout la salle des profs accueillis le professeur de divination que Mihaël ne connaissait comme a son habitude pas plus que cela, il ne connaissait bien que Lillith.. Mais il n'avait pas vraiment cherché a se fondre dans la masse ou passer pour quelqu'un de sociable, même s'il l'était.. De temps en temps..

" Bonjour la compagnie !"


Mihaël ne fit que lever la main et faire un petit signe du genre "coucou" il n'allait pas se mettre a ouvrir la bouche, sa voix était bien trop détruite et il avait la bouche pleine, du coup il n'allait pas se mettre a balancer des postillons et des miettes sur les gens, même si cette idée aurait pu être on ne peut plus drôle, il fut tenté, mais se ravisa en voyant que personne n'arrivait a mettre le ballon dans le panier, il sortit donc sa baguette et fit léviter son sandwich, sandwich qui passa dans l'anneau avant de revenir dans les mains de son maître mangeur. Il sourit a tout le monde en finissant le morceau qu'il avait en bouche.

"C'est pas compliqué vous voyez !"

Il se sentit un peu seul pour le coup.. Vraiment seul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Lun 23 Juil - 9:48

Léana ne dit rien et se contenta de sourire lorsqu'Elias lui rendit son bisou. Tous les deux étaient restés très proches malgré les années. La jeune femme était toujours contente de le voir et de l'avoir à ses côtés. Elle s'était adossée au mur pour voir les nouveaux arrivants. Léo arriva le premier, il n'avait pas l'air réveillé, ni même de bonne humeur. Elle se contenta juste de sourire, mais garda ses commentaires pour elle. Puis Greg entra suivis quelques minutes plus tard par Clara. Elle connaissait Greg à cause de la magie, il était magicien, mais avait tout arrêter un jour. Domage, mais Léa pouvait comprendre son choix. Quant à Clara elle était tout bonnement une de ses deux meilleures amies et pourtant entre elles s'étaient mal barrés. Faut croire que les années leurs on été favorable. Puis Indianna fit son apparition. Elle se contenta de lui sourire à lui aussi. Elle remarqua qu'Elias était à coté d'elle et était sur le point de lui répondre quand Indy lança une phrase a Elias. La jeune femme les regarda. Elle savait que tous les deux se détestaient en partie à cause d'elle. Après Elias, elle était sorti quelques temps avec Indy. Mais étant amoureuse d'Elias ils avaient passé le plus clair de leur temps a parlés. Bien sûr depuis ce jour, ils se détestent. " Bon calmez-vous tous les deux !" Léana avait posé la main sur le bras d'Elias et elle savait que rien ne pouvait les calmer ces deux-là, pourtant elle essayait à chaque fois. Voyant que ça ne menait nulle part, elle lâcha le bras de son ami et alla se poser aux côtés de Clara. Décidément ils n'étaient pas fais pour s'entendre !

Elle regarda son amie avec une mine désespérée quand la porte s'ouvrit à nouveau sur Lizzie. Léa la regarda. Elle était belle et si mystérieuse ! Mais elle l'aimait bien et avait beaucoup de respect pour elle. Elle se tourna pour poser une question à son amie quand la porte s'ouvrit à nouveau sur Mihaël. Lui non plus elle ne le connaissait pas beaucoup. Il était ami avec Ivory et Lilith et ça lui suffisait. Tiens en parlant d'Ivy..." Tu sais où est Ivy ?" Léa ne l'avait pas vue de la journée et elle était un peu inquiète. Certes la jeune femme était une grande fille mais... Léa regarda autour d'elle et regarda toutes les personnes présentes dans la pièce. Ils étaient tous d'anciens élèves de Poudlard. Pourtant, ils n'étaient pas tous en relation les uns avec les autres. Elle termina sa tasse de café et la posa devant elle. Elle posa la tête sur l'épaule de son amie et resta silencieuse à écouté les paroles des uns et des autres. Elle ne voulait surtout pas qu'Elias et Indy en vienne aux mains. Puis son regard tomba à nouveau sur le panier de basket. Elle se releva et se posta aux côtés de Miha. Elle pris une balle et tira vers le panier. Elle fit un petit bond avec un énorme sourire quand elle marqua le panier. Elle était une moldue et avait passé pas mal de temps à jouer au basket étant gamine. Contente d'elle, elle retourna s'asseoir en attendant la suite des évènements...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Jeu 26 Juil - 12:22

Parcourant la pièce des yeux, Clara remarqua qu'elle était la plus âgée de tous, non pas en âge à proprement parlé, mais plutôt en ancienneté à Poudlard. En effet, tout le monde était plus ou moins arrivé cette année ou l'année dernière, comme si Poudlard avait voulu soudainement renouvelé tous ses professeurs (c'est louche) mais Clara, elle, était là depuis plus de huit ans maintenant. Elle avait vu cette salle des professeurs passer d'un endroit de calme où des sorciers âgés corrigeaient leur copie et discutaient calmement, à ça ! Ça quoi ? Et bien, ça, cette pièce où on installait des paniers de basket, où on discutait bruyamment, où on se disputait et s'envoyait des piques à longueur de journée. La salle des professeurs était presque devenue un dortoir pour adolescent. Cette pensée provoqua chez Clara un petit rire discret dont seule elle connaissait l'origine. Quelle dérision ! Pendant six ou sept ans, elle avait vécu parmi les "vieux", travaillé à côté des personnes qui avaient été ses professeurs, aidé des élèves qui pouvaient être ses frères ou ses sœurs ; et aujourd'hui, elle avait l'impression d'être retourné à l'école, d'être la petite Bethany des jours premiers, d'être cette fille qui aimait retrouver ses amis dans la salle commune ou faire des bêtises avec eux. C'était assez bizarre, mais si revigorant.

A peine avait-elle fini de regarder les gens dans la pièce que la porte s'ouvrit à nouveau sur la silhouette d'Indianna. Immédiatement, elle ne savait plus où se mettre, elle baissa d'abord la tête. Il était tellement rare qu'Indianna vienne dans la salle des professeurs qu'elle ne s'attendait pas à le voir, surtout après qu'il l'ait laissé plus ou moins en plan chez elle lors de leur petite soirée "nostalgie". Bon d'accord, c'était en partie sa faute, elle s'était endormie, mais quand même ! En tout cas, lorsqu'elle releva son regard vers lui, elle n'eut pas le temps de lui sourire car Elias s'était posté devant elle. “Désolé pour la tentative d’assassinat.” Et sans qu'elle ne puisse s'y attendre ou l'esquiver, il posa ses lèvres sur le front de Clara par pur affection. C'était encore leur petit jeu, ça elle le savait, mais en ce moment, elle n'avait plus trop envie d'y jouer, ses pensées étaient accaparées par sa soirée avec Indianna, et elle ne voulait pas que ce dernier pense qu'il y avait quelque chose entre Elias et elle, car c'était faux, ou presque. Néanmoins, elle n'eut même pas à dire quoi que ce soit, la rivalité entre Indianna et Elias s'était déjà installée dans la salle, et elle se doutait que si on ne faisait rien, cela allait être une vraie baston. Indianna lança les premiers mots, Elias répliqua, mais bien heureusement Léana intervint au bon moment et à ce moment là, Clara se rendit compte que Léana et elle, étaient toutes les deux les sources de ces disputes. Cela lui valut un long soupir d'exaspération.

Lizzie, le professeur de divination, entra dans la pièce et malheureusement, le regard de Léana se détourna de ces deux fous furieux pour accueillir la nouvelle venue. Elle se désintéressa d'Indianna et Elias, et Clara savait qu'au fond, leur dispute n'allait pas tardé à recommencer. Clara salua la jeune Elizabeth d'un sourire ravissant et Léana la rejoignait déjà. Postée l'une à côté de l'autre, Clara sourit à son amie qui lui fit remarquer qu'il y avait une absente au rendez-vous. “Tu sais où est Ivy ?” Clara parcourut alors la pièce des yeux, il est vrai que sa meilleure amie, enfin leur meilleure amie, n'était pas là. Que pouvait-elle donc faire ? Bon en même temps, elle avait peut-être bien fait d'éviter de venir, car avec Indianna et Elias dans la salle, on avait déjà assez de tension pour une semaine au moins, alors si on y ajoutait une petite dispute Ivory/Leo, s'en serait fini pour des siècles, il y aurait un énorme trou noir au niveau de la salle des professeurs. Non non, c'était pas une exagération, beaucoup d'entre eux avaient beau s'aimer, il y en avait tout autant qui se détestaient. Clara haussa les épaules et répondit : “Je ne sais pas, elle ne doit pas être bien loin. Elle profite peut-être du fait que Leo soit ici pour s'amuser dans la salle de potions !” Clara lui fit un clin d’œil et rapidement son regard se reposa sur Indianna et Elias. “Je crois que ça va mal se finir !” Elle se leva et se colla un maximum contre le mur à côté de Léana. Les deux rivaux étaient à moins d'un mètre d'elle et elle ne voulait surtout pas se prendre des coups. Déjà qu'elle détestait les contacts physiques des hommes en ce moment, elle détestait encore plus les bagarres et la violence. Glissant sa main dans sa robe de sorcière, ses doigts s'étaient déjà refermés sur sa baguette, pour intervenir au cas où.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gregory J. Malkin
assistant professeur SACM
Messages : 168
Date d'inscription : 09/02/2012
Célébrité : jude law
Âge du personnage : vingt-cinq ans

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Jeu 26 Juil - 19:59

    Gregory sourit à Clara, qui était venue s’assoir à côté de lui, et lui tendit galamment une assiette de biscuits. La douleur qui résultait de sa mauvaise décision continuait de se propager dans son corps, heureusement elle était tout de même affaiblie par les philtres qu’on lui avait fait boire. Mais on ne l’y prendrait pas deux fois : plutôt que de jouer dans la cour des garçons, il allait bien sagement rester là à jouer à la dinette avec qui voudrait. Enfin, sa sœur lui foutrait sans doute un pain si elle découvrait qu’il venait de se faire une remarque aussi clichée, mais il fallait bien faire des sacrifices pour l’opportunité d’une jolie image.

      E – Tu peux m’embrasser beau-gosse.
      G – Ah… Finalement, je m’en passerais, tu m’excuseras.
      E – Bon sang Greg chou, tu te fais vieux non ? Tu as encore fait des folies de ton corps ? Qui est la massacreuse, il faut que je la rencontre.
      G – Haha, une massacreuse en effet… Des mains de rêve, et une bouche avec ça. Tu peux voir ce qu’elle a fait de mon corps, je t’assure que je ne retournerais pas la voir de sitôt ! Enfin, il faut dire qu’elle ne m’a pas franchement laissé le choix.

    Tandis qu’il s’amusait à inventer une fausse séductrice fane de SM pour distraire Elias, le garde-chasse, qui avait visiblement découvert la fuite de son stagiaire, fit son apparition et se dirigea vers lui pour lui demander comment il allait. Bien. Evidemment qu’il allait bien. Pourquoi n’irait-il pas bien ? Le blond s’apprêtait à lui répondre une remarque du genre, mais l’autre ne lui en laissant pas le temps : ayant aperçu l’homme avec qui Greg était en conversation, sieur Smith se décida à engager les hostilités, trouvant sans doute qu’il n’y avait pas encore suffisamment de blessés dans cette pièce à son goût.

      I – D'ailleurs Stark comme t'es là, tu peux me dire ce que tu foutais dans la forêt l'autre soir ? Non pas que ta sécurité m'importe, mais c'est pas un endroit pour toi...ça fait...trop peur tu comprends...
      E – Oh j’aime vivre dangereusement tu me connais. Et d’ailleurs Indiana Jones en parlant de ça, qu’est-ce que tu fais ici ? J’ai peur que tu paniques devant autant de livres et de copies, tu devrais peut-être retourner dans ta cabane de sauvage rapidement, les animaux ça te connaît non ?

    Sur ce, Léana intervint, et tenta de calmer le jeu. Mais rien n’y fit, et elle n’eut d’autre choix que de se rétracter avant de s’enquérir d’Ivy et de sa localisation. La tension dans la salle des professeurs se faisait peu à peu sentir, au point que Clara, ayant répondu à la professeur, n’aille se placer près d’elle, loin des deux hommes debout devant le Malkin. Même les deux nouveaux venus sentirent que quelque chose de mal risquait d’arriver, sans pour autant savoir comment intervenir. Gregory soupira : évidemment, il fallait que deux de ses très bons amis ne puissent se voir en peinture, sinon ce ne serait pas drôle. Posant sa tasse de thé et le plateau de biscuits, il s’éclaircit la gorge afin d’attirer leur attention. Puis, s’appuyant sur les accoudoirs du fauteuil, il se leva, prenant son temps en partie pour minimiser la douleur, en partie par plaisir du saltimbanque qui s’apprête à présenter son numéro devant la cour attentive. Passant un bras autour de chaque homme, il approcha la tête de chacun vers la sienne, de façon à ce qu’Elias et Indianna soient beaucoup trop près l’un de l’autre pour leur propre goût. Et tant mieux, car s’ils comptaient mettre une mauvaise ambiance dans la salle des professeurs, Gregory n’allait pas se gêner.

      G – C’est bon les ours mal léchés, on se calme. J’ai pas survécu aux monstres de la Forêt Interdite pour finir comme dommage collatéral de vos petits différends.

    Et puis vous faites peur à Clara, ajouta-t-il intérieurement. Bien qu’il ne la connaisse pas particulièrement bien, Greg était tout de même concerné par son bien-être, comme par celui de tous (ou presque) ; alors la voir mal à l’aise devant les rixes de ses deux amis ne lui plaisait pas particulièrement. Lui adressant un sourire qui se voulait rassurant, il boita jusqu’à l’endroit où avait roulé la balle de basket, et la ramassa non sans peine. Ceci fait, il se retourna vers le duo atomique, un regard moqueur mais pétillant masquant la douleur qu’il ressentait depuis sa malencontreuse tentative sportive. Voyant que tout le monde le regardait avec curiosité, il tendit le bras, plaçant le ballon entre les deux hommes qui s’étaient à peine lâché des yeux, à croire qu’ils pensaient chacun l’autre capable de le poignarder s’il lui tournait le dos ne serait-ce qu’un instant. Quelle paire d’imbéciles, il se demandait bien pourquoi il était ami avec eux… Ah oui, c’est vrai, il n’était pas plus malin. Bon, mais pour l’heure, il fallait transformer la situation avant qu’elle ne dérape ; heureusement, la métamorphose et les tours de passe-passe, c’était son domaine. Se voulant toujours humoristique, le magicien se décida enfin à révéler à son public atentif l’intention derrière son petit numéro :

      G – Si vous tenez tant que ça à vous friter… Un petit match, ça vous tente ? Un contre un, le premier qui marque trois paniers gagne. Comme ça, vous pourrez vous affronter tout en nous divertissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fizwizbiz.bbfr.net/t164-greg-life-is-a-cabaret-old-chum-o http://fizwizbiz.bbfr.net/t178-greg-a-tiger-is-not-a-lamb-mein-herr#544
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Ven 27 Juil - 12:32

Sa tête roula légèrement sur le coté et ses lourdes paupières se refermèrent sur ses immenses billes bleues. Recroquevillé dans son fauteuil, Leo somnolait paisiblement, à peine troublé par l’arrivée retentissante d’un Gregory visiblement échappé de l’infirmerie… Il entendit vaguement une histoire de Forêt, de lutins, de gifle. Par la robe de Merlin, Indianna s’était-il mis en tête de le torturer ? Tiré de sa léthargie, Leo fut secoué d’un rire discret et s’abstint de commentaires, bien qu’il n’en pensait pas moins. La salle des professeurs gagnait en agitation, au fur et à mesure que la porte s’ouvrait et se fermait sur la marée d’élèves qui inondait le couloir. Il jeta un regard oblique en direction d’Elias, décrochant un sourire vaguement amusé et plutôt penaud. « Je crois que je préfère le base-ball… » Se contenta de répliquer le jeune homme. Clara entra à son tour dans la salle, rattrapant de justesse la balle de basktruc. Il lui adressa un signe de la main faiblard, tandis qu’il luttait contre le sommeil. Ne pas s’endormir était son leitmotiv. De toute façon, ce n’était pas demain la veille qu’il pourrait s’accorder une sieste… Il pouffa en entendant le récit de Greg à propos d’une soi-disant dominatrice, avachi dans son fauteuil, et piqua encore du nez.

Indianna apparut pour gueuler contre Elias, l’arrachant définitivement à ses rêves d’insomniaque fatigué. Le garde-chasse n’était pas familier de ce lieu, ce fut donc une surprise pour Leo de le voir débarquer. Il avait davantage l’habitude de traîner dans sa cabane. D’ailleurs, Indianna Jones… ? Étant donné le contexte, cette appellation n’était sans doute pas flatteuse. Leo aimait bien les moldus, mais il ne saisissait jamais les références malgré sa bonne volonté. Ou pas. « C’est qui Indianna Jones ? » Leo dans toute sa splendeur, toujours à la ramasse. Le seul héros moldu qui ne lui était pas étranger était l’autre cravaté là… Bond. Jim ou James. Peu importe. Il était presque certain que personne ne répondrait à l’innocente question, car Elias lança sans plus attendre les hostilités… Attendez. Surpris par la tournure des conversations, le lycanthrope se redressa tant bien que mal, vrillant du regard ces deux comparses. Déconcerté par la sécheresse de leurs échanges, Leo jeta une œillade interrogatrice en direction de Léana, puis de Clara, les sourcils froncés. Gregory prit la situation en main, ce qui déconcerta le professeur de potions. « Euh… moi, j’suis d’accord avec Greg… mais… vous entretuez pas… » Mal à l’aise, il hésita entre s’interposer entre ses deux amis et rester dans son fauteuil, à l’abri d’une bagarre qui tournerait sans doute mal. Il appréciait autant Elias qu’Indianna. Situation un brin cornélienne. Et ses cordes vocales étaient trop endommagées pour qu’il ose déverser un flot de décibels. La porte s’ouvrit, dévoilant Elizabeth, le professeur de divination. Et ni Elias ni Indianna n’eurent assez de présence pour l’empêcher de la suivre du regard, un demi-sourire scotché aux lèvres.

Décidant de lever ses fesses, Leo se dirigea vers la théière, non sans accorder une sombre œillade à ses deux amis, et se prépara un thé – il avait tant abusé du café ces derniers temps qu’il s’en remettait à une boisson moins agressive. Sa main resta posée sur la table tandis qu’il approchait la tasse de ses lèvres, préoccupé par cet esclandre. Sérieusement, n’étaient-ils pas des adultes matures et responsables ? À première vue, il lui semblait apercevoir la même promotion qu’il avait quittée dix ans auparavant, avec ses persistantes rivalités et tensions, ou les immuables amitiés qui s’étaient tissées et qui avaient résisté au temps. Leo avait la vague impression de redécouvrir l’insouciance de leurs années étudiantes. Un léger ricanement le secoua lorsqu’il remarqua le sandwich passer dans l’anneau métallique. « Un match à l’hémoglobine, ouais… » Marmonna-t-il en buvant une autre gorgée brûlante. En effet, il n’avait aucune confiance dans le fair-play des deux hommes. « J’encourage personne et je tape le premier qui triche. » Leo leur adressa un franc sourire et leva sa tasse en l’air. Il ramasserait les morceaux, à la limite. Et ces deux-là avaient un sale caractère quand ils le voulaient, pour un peu que la magie prenne le pas sur le divertissement innocent...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Dim 29 Juil - 20:04

Lorsque Nolan se réveilla se matin-là, son regard se posa sur le bordel qui régnait dans ses appartements. Tout était sans dessus-dessous. Nolan se frotta la tête. Il ne se souvenait plus de grand-chose. A la fin de sa journée d'hier il avait reçu une lettre de sa soeur. C'était doute le déclencheur. Emmeline. Qu'est ce qu'il ferait pour éviter sa présence ! Son père était malade et elle s'occupait de lui. Elle désirait le voir. Mais ils se voyaient, Nolan savait pertinemment comment cela allait finir. Deux fois et c'était deux fois de trop. Le jeune homme sorti de son lit pour aller prendre une douche. Il avait mal au crâne. Par terre il y avait une bouteille de vodka vide. Avec qui il avait bu ? Tout seul ? Merde, ça n'avait aucune importance au final. Nolan sortit de sa douche quelques minutes plus tard. Il regarda l'heure et il s'aperçut qu'il avait un court à donné dans quelques minutes. Il se prépara un peu à la hâte, glissant la lettre de sa soeur dans une de ses poches. Il rejoignit sa salle de cours. Aujourd'hui c'était cours de théorie. Le jeune homme arriva en retard de quelques minutes et remarqua que c'était le bordel. Il ne lui fallut pas longtemps pour calmer tout le monde avec une intéro surprise. La au moins il avait la paix. Il alla s'asseoir à son bureau et se permit alors de relire à nouveau la lettre de sa soeur.

Emmeline était sa soeur adoptive. Ils n'avaient jamais été super proches jusqu'au jour ou Nolan s'est fait mordre. Il est devenu un monstre, mais pas aux yeux de sa soeur. Ils ont passé une nuit ensemble à l'âge de seize ans. Ce qu'il regrettait amèrement. Puis une deuxième fois à la mort de sa mère ce qui avait foutu le bordel dans sa tête. Depuis il refusait de la voir seule a seul. On ne sait jamais. Et puis il n'avait pas le temps de s'absenter de Poudlard. Et même si c'était le cas, ça pourrait très bien être une excuse pour le voir... Il verra donc. Lorsque la cloche qui annonça la fin de son cours retentit, il regarda les élèves sortir de sa salle de cours. Il regarda l'heure. Une heure à tuer. Un café avant. Il se leva et d'un mouvement de baguette posa toutes les copies sur son bureau. Il ferma la porte et alla vers la salle des professeurs. Il était content d'être a Poudlard. Il avait retrouvé des gens avec qui il avait été en cours. Il y avait Clara qui était la seule, avec Meàllan a savoir à ce moment ce qu'il était. Puis il y avait Léo. Il secoua la tête, ne pas y penser. Ne pas y penser. Léo était du passé. Point. Il poussa la porte de la salle et entendit alors un bruit de dispute. Sans accorder un regard a qui que ce soit, il alla se faire un café. Une fois cette opération finie, il lança un sourire à Clara et Léana et s'éfforça de ne pas poser les yeux sur Léo. Il était déjà suffisamment en colère comme ça. Il regarda avec un minimum d'intérêt ce qui se passait entre Elias et Indianna. Il était surpris de voir ce dernier en ce lieu. Mais qu'importe. Il porta le café à ses lèvres sans perdre une miette de ce qui se passait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Morgan A. Stormhold
professeur d'étude des runes
Messages : 9
Date d'inscription : 29/07/2012
Célébrité : Claire Foy
Origine : Sang mêlé

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   Jeu 2 Aoû - 14:08

Morgan venait de lâcher ses élèves qui tels une nuée de lièvres apeurés s'étaient évaporés dans la nature en moins temps qu'il ne lui en avait fallut pour conclure son cours sur un : "C'est désolant". Avec un sourire mordant, elle avait assisté à la débandade avec en songeant :"fuyez mes lapins, fuyez...". L'étude des runes venaient de passer un palier sur le seuil de la torture. Etrangement aucun de ses élèves n'avaient tentés un demi tour une fois les pieds dans sa classe. La jeune femme en avait conclu qu'ils devaient développer une variante du syndrome de Stockolm ou quelque chose du même accabit. Satisfaite, elle se sentit d'humeur pour sa dixième cigarette de la matinée et pour le litre de café fumant qui ne manquerait pas de l'attendre dans la salle des professeurs. Elle pourrait sûrement y trouver le calme nécessaire pour fomenter ses plans dominicaux et trouver une réponse à la missive de son frère. Ainsi, quand elle pénétra dans ladite salle, elle ne s'attendait pas à ce déluge de...Comment pourrait-on définir cela... Entre un mélange d'hormones adolescentes et une chute de maturité extrême. Miséricorde. Avec un haussement de sourcil caractéristique, elle se dirigea vers la cafetière en essayant d'éviter les gnangnaserie de ses collègues ainsi qu'un fichu panier de basket. Ciel, les jeux olympiques n'avaient pas encore commencé. De toute manière, Morgan était plus kayak. C'était bien plus amusant, et en plus on avait une chance sur deux de voir quelqu'un se prendre un rocher. Ce qui était l'une des avantages indubitables de ce sport. Ca et voir les jeunes filles se changer sur le bord des routes...Bref. C'est alors qu'elle allait se plonger dans des pensées agréables qu'elle vit la magnifique parabole d'un malheureux sandwich qui finit sa vie sur le parquet vitrifiée à 500£.

"Je ne crois pas que le "lancer de sandwich" soit homologué aux Jeux Olympiques. Quoique si vous en faisiez la demande au CIO...Avec toute cette testostérone, je suis sûre que l'intégralité du jury gay et féminin tomberait dans vos bras et tenterait de vous violer sur place."

Elle termina sa phrase en reposant avec la délicatesse d'un éléphant sa tasse de café brûlante sur la table. Le professeur d'étude des runes avait toujours trouvé une certaine difficulté à s'intégrer. On ne pouvait pas rendre les autres responsables de son effroyable caractère et de son ton toujours égal - c'est à dire sarcastique. A croire que toute petite déjà, elle mangeait du citron et prenait des bains d'acide. Avec ses collègues de Poudlard, c'était un peu la même chose. A part l'infirmière qu'elle arrivait à tolérer avec un bon wisky pur feu, le contact avait du mal à se faire (si tant est qu'elle le souhaitât). Morgan formait une équipe à elle toute seule, il était difficile de l'accepter dans toute son encombrante présence (et ceux malgré son misérable mètre soixante et sa quarantaine de kilos).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Toniiiiiiiight ! We arrrrre Younnnng ! (libre aux adultes de Poudlard ! Come on !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
“ FIZWIZBIZ „ Ϟ and you jerk it out. :: party rock in hogwarts :: poudlard : intérieur :: 4ième étage :: salle des professeurs-