Partagez | 
 

 Ginger Head

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
N. Athénaïs Brennan
N. Athénaïs Brennan
gryffondor
gryffondor
Messages : 60
Date d'inscription : 11/06/2012
Célébrité : Kirsten Dunst
Origine : Sang mêlé
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Ginger Head    Lun 11 Juin - 10:34


feat ϟ Kirsten Dunst, Crystal Mémory
Nina Athénaïs Brennan


“ citation. „

nom prénoms: Nina Athénaïs Brennan âge: 16 ans anniversaire: 24 décembre origines: Anglaise orientation sexuelle: Hétérosexuelle profession ou année d'études: 6 ème année sorcier/ancien moldu/créature: sorcière nature du sang: (/!\ évitez maintenant les sang-purs, hormi ceux des familles prédéfinies et des scénarios) Sang-mêlée connaît la magie depuis: (/!\ vous êtes encouragés à prendre des nouveaux sorciers) toujours possède une baguette: de façon légale épouvantard: Un centaure


ϟ show me some magic !

La Roumanie, en endroit charmant pour des gens ordinaires, peut-être un peu moins pour les gens comme Athéna. La plupart des sorciers connaissent l'existence des dragons, des vampires ou des loups-garous alors que ce n'est qu'une légende chez les moldu. Mais la foret de Roumanie abrite aussi d'autres créatures, beaucoup moins...sympathique.
Athéna avait tout juste dix ans. Comme toujours, elle n'avait pas obéit à son père et elle était partie se promener toute seule dans la foret, il lui arrivait de croiser une licorne ou deux, mais s'était tellement rare que ça en valait la peine à chaque fois. La petite fille marcha jusqu'à une clairière, pas très lumineuse et pas vraiment accueillante. Mais c'est là que l'attendait Sorbec. Les gens du village disait de lui que c'était un vampire doublé d'un puissant sorcier... Athéna n'en croyait pas un mot et pourtant... Il était gentil avec elle, il lui racontait des histoires d'un autre temps et on avait toujours l'impression qu'il avait véçut toutes ces choses. Mais ce jour-là, il n'était pas d'humeur à raconter des histoires, il semblait inquiet et fatigué. Jamais elle ne l'avait vu comme ça. Alors qu'elle s'avança vers lui, elle sentit qu'on lui prenait la main pour la retenir, elle leva la tête et reconnut un homme du village. A vrai dire ils étaient nombreux et ils n'étaient pas là pour écouter les histoires du vieux Sorbec. Avant même qu'elle comprenne un des hommes s'avança vers lui et le poignarda. Elle se mit à crié , encore et encore mais rien à faire on ne voulait pas la lâchée. Puis ce fut le silence. Un des hommes vint vers elle, mais Athéna pleurait. Elle avait comprit que ces hommes avaient tués le vieux Sorbec pour des vieilles superstitions.

Elle fit un bond dans son lit. Tout semblait si...réel ! Et puis le vieux Sorbec existait bel et bien ! Athéna se leva et alla en direction de la fôret, elle devait en avoir le coeur net. Elle ne pouvait pas avoir assisté à un meurtre tout en étant endormie. Elle n'était jamais venue à cet endroit et pourtant elle connaissait le chemin. Lorsqu'elle arriva à la clairière, il n'y avait rien. Pas de traces de sang, ni de rien d'autre. Elle poussa un soupir de soulagement. Ce n'était donc qu'un cauchemar, ni plus ni moins !


ϟ can i get on your magic bus ?

"Pour comprendre un animal, rien de mieux que d'en devenir un !" Cette phrase pleine de sens, elle la devait à un ami de son père. Athéna souhaitait devenir un animagus. Et le seul qui pouvait l'aider était l'ami de son père en question. Bon on doit admettre qu'il était un peu fou. Lui pouvait se transformer en aigle. Bien pratique c'est clair, mais Athéna voulait être un loup, elle voulait ressentir l'excitation de la chasse, elle voulait courir pendant les lieues sans se fatiguer! Elle voulait ressentir et voir les animaux sous un autre angle. Et puis il faut bien le dire, ça facilitera ses promenades nocturnes dans la foret interdite ! Mais avant celà; il lui faudra travailler dur. Elle était douée en Métamorphose, mais il fallait ajouter de nombreux mois de travail. Elle faisait cela seule, la plupart du temps. Elle travaillait dur pour pouvoir y arriver. Et elle y arriva. Lorsqu'elle passa sa première nuit sous forme d'une louve, elle se laissa portée par ses émotions, elle était heureuse de pouvoir humer la terre d'une manière différente, le monde lui paraissait tellement beau ! Il n'y avait plus qu'elle et la nature ! Elle ressentit l'excitation de la chasse et lorsqu'elle croqua son premier lapin elle poussa un long grognement. Les humains n'existaient plus dans ce monde là et elle était joyeuse. Lorsqu'elle rentra au petit matin, elle était barbouillée de terre de la tête aux pieds, mais elle avait un sourire aux lèvres qui exprimait un bonheur sans nom. Elle avait toujours aimé et compris les animaux, mais aujourd'hui c'était différent ! Elle pouvait même jouer avec son dragon Norbert sous sa forme animale. Elle était proche de la nature et cela lui plaisait.
A présent, il faut se signaler comme tel au Ministère !


once upon a time

Qui aurait pu croire qu'un sorcier éleveur de dragon et une moldue archéologue pourrait être amoureux l'un de l'autre ? Personne, il faut bien l'admettre. De plus de cette union est née une petite fille. Dès sa plus tendre enfance elle s'intéressait aux dragons et admirait son père pour le travail qu'il faisait, même si pour cela ils étaient obligés de vivre en Roumanie. Très vite on détecta des problèmes de comportement. Elle semblait plus à l'aise avec les animaux qu'avec les gens. Evidemment son père avait des collègues et eux-mêmes avaient leur famille. Athéna ne s'entendait pas avec les enfants de ces derniers, les enfants la trouvaient bizarre et se moquait d'elle. Mais c'était sans compter le mauvais caractère qu'elle avait héritée de sa mère. Elle se mit alors à les frappés et plus jamais elle ne les entendit . Sa mère décida alors de l'éloigner un peu des dragons pour la confronter au monde réel. Athéna se sentait perdue, elle ne voulait pas parler avec les gens, elle avait peur. Il n'y avait qu'avec sa famille qu'elle était normale. Sa mère commença alors à être inquiète et l'emmena chez plusieurs psys, sans leur dire que son père était éleveur de dragons, parce que de toutes façons on ne l'aurait pas cru. Mais elle ne trouva personne qui savait exactement ce qu'elle avait. Athéna n'avait que sept ans et ce monde qui l'entourait lui était étranger. Elle supplia sa mère de la ramener en Roumanie, avec les dragons et son père. Ce qu'elle fit un peu a contre-coeur.
Athéna était à sa place auprès de son père et des dragons, une passion qu'ils avaient en commun tous les deux. Elle savait qu'elle n'accordait pas la même attention à sa mère et que cette dernière en souffrait, mais c'était ainsi. Tous les deux partageaient tant de choses et puis quand elle n'était pas auprès de lui, elle se sentait abandonnée. Elle commença alors à changer de comportement petit a petit, se rendant bien compte qu'elle ne pouvait pas passer toute son enfance auprès des dragons. Son père commença à lui parler de Poudlard, l'école de sorcellerie ou il avait été durant sa jeunesse. Elle en rêvait, elle rêvait d'y allez tout comme son père auparavant. Une chose de plus qu'ils avaient en commun : la magie. Lorsqu'elle fût admise a Poudlard, elle retourna en Angleterre avec sa mère. Il lui fallait laisser son père et son dragon Norbert derrière elle, ce qui ne fût pas facile. Elle garda néanmoins son lapin rose Cassy. C'était un cadeau de son père et elle l'emmenait partout avec elle, nul doute que ce lapin serait la mascotte de sa maison... La vie à Londres était si différente ! Elle savait qu'elle devait s'ouvrir aux autres, mais c'était impossible, elle ne pouvait pas. Elle essaya pourtant, mais elle était Déçue à chaque fois.

Les deux premières années étaient très dures pour Athéna. Elle n'avait pas vraiment d'amis, ceux de sa maison la trouvait bizarre et même si elle avait du caractère et qu'elle se défendait, seule contre tous elle ne pouvait pas supporter. Bien sûr elle gardait la tête haute devant tout le monde, mais elle pleurait en silence quand elle se trouvait seule. La Roumanie lui manquait, ses parents lui manquaient, mais elle ne pouvait rien y faire, il fallait qu'elle passe par là pour devenir plus forte. Athénaïs tenait bon, c'était une bonne élève, même si on ne l'entendait jamais parlé en cours. Elle ne se faisait pas remarquer, elle était inaperçue ce qui lui convenait parfaitement. Pendant les vacances scolaires elle rentrait en Roumanie. La-bas elle était heureuse, elle souriait et parlait sans cesse, un changement radical de comportement. C'est à ce moment la qu'elle rencontra Léon. Elle avait alors douze ans, il était en quelque sorte son premier amour. C'était le fils d'un nouveau collègue de son père. Comme tous les autres avant lui, il essaya de la connaitre, mais elle ne faisait pas d'efforts. Mais il revenait à la charge et elle finit par céder et lui parler. Dès lors ils furent inséparables. Athéna était heureuse de l'avoir à ses cotés, même si ils n'allaient pas dans la même école, lui il allait à Dumstrang. Elle tenait beaucoup à lui étant donné qu'il était le seul vrai ami qu'elle avait. Quand ils étaient à l'école, ils s'envoyaient des lettres, ce qui avait le don de lui redonner le sourire. Elle se sentait moins seule et les brimades de ses camarades ne lui faisait plus autant de mal. On disait beaucoup de choses à son sujet, mais Athéna s'en foutait royalement, la seule chose qu'elle méprisait plus que tout c'était qu'on maltraite les animaux et toutes créatures. Elle se baladait souvent la nuit dans la foret interdite, sa présence était plus ou moins tolérée. La seule créature qui lui faisait peur s'était les centaures. Quand elle était plus jeune elle avait eu à faire avec toute une bande en Roumanie, elle s'était perdue et sa présence n'avait pas été appréciée. Elle devait son salut à son père sinon elle ne savait pas ce qu'ils auraient fais d'elle.. Depuis elle en a une peur bleue.

Avec le temps elle devenait de moins en moins farouche avec les gens, enfin les personnes qu'elle jugeait digne d'interêt et ils n'étaient pas nombreux. La jeune femme avait un mauvais caractère et l'assumait parfaitement, il lui arrivait parfois de dire du mal des gens mais seulement quand on la poussait a bout. Elle entrait dans une rage noire quand une personne maltraitait les animaux et ils étaient plus d'un dans ce château à en avoir fais les frais. Avec son ami Léon tout se passait bien, tous les deux étaient fais pour s'entendre et ils avaient des sentiments l'un pour l'autre. Si une personne de son école la voyait quand elle se trouvait en Roumanie, il n'en reviendrait pas ! Elle n'était plus la même personne. Elle était heureuse, mais le bonheur était souvent de courte durée. Elle revenait de Londres avec sa mère quand elle trouva celui qu'elle aimait avec une autre fille, qui d'une n'était pas jolie et de deux qui était plus âgée qu'eux. Athénaïs entra alors dans une colère si forte qu'elle ne se contrôlait plus. Avant même qu'il comprenne quoi que ce soit elle était en train de lui mettre une gifle, tout en pleurant. Elle se rendit alors compte que les gens n'étaient pas dignes de confiance contrairement aux animaux. Elle avait quinze ans et elle avait perdu son premier amour à qui elle avait tout donné. Elle se maudissait de s'être fait avoir et se renferma à nouveau sur elle- même, comme avant. Son retour à Poudlard pour sa sixième année promet d'être intéressante ! Surtout si elle y retourne renfermer ans sa coquille, parce que ça faisait trop mal d'être trahie par celui qu'on aime et en qui on a toute confiance. Elle reçoit encore des lettres de lui, sans doutes des lettres d'excuses, mais elle les brûle avant même de les lire. Sans doute une autre manière de se proteger, mais qui sait, elle changera peut-être d'avis !

Depuis le début d'année elle voyait des nouvelles têtes. Elle avait entendu parler d'un sorcier qui avait ensorceler des bonbons pour les distribuer aux moldus...DErôle d'idée qui avait pour conséquences de les voir arriver en nombres a Poudlard. Athéna s'en fichait un peu d'eux, elle voulait juste qu'on la laisse dans son coin, mais aparemment les rumeurs sur sa personne allaient de bon train, et elle ne comptait plus le nombre de personnes sur lesquels elle avait hurlé... Une folle, c'est exactement ça !