Partagez | 
 

 L’alcool est notre pire ennemi, fuir serait lâche ! (Déclan & Elias)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: L’alcool est notre pire ennemi, fuir serait lâche ! (Déclan & Elias)   Mer 30 Mai - 16:46


Ce que certains étudiants pouvaient être puérils. Elias pensait qu’avec un peu de temps, chacun finirait par trouver sa place. C’était trop demander pour certains. Qu’on soit clair, cette farce ayant amené des moldus à recevoir de la magie était l’une des choses les plus folles qu’Elias avait un jour entendu et il ne voyait pas les récents évènements d’un très bon œil. En fait, il aurait même tout fait pour que tout cela n’arrive jamais, pour que l’équilibre soit conservé et il mettrait le petit farceur en prison s’il en avait l’occasion. Mais il était aussi doué de raison et de réflexion. L’annonce de la farce avait fait l’effet d’une bombe sur son esprit mais après avoir contenu l’explosion, il avait pu peser le pour et le contre. La seule conclusion sensée était de considérer ces nouveaux sorciers comme les victimes directes de ce fiasco. Et que fait-on avec les victimes ? On les soutient. Aucun d’entre eux, même ceux qui se réjouissaient de leur nouvelle nature et en joue de façon néfaste, aucun n’était responsable de ce qui arrivait. Les étudiants moldus venant de débarquer à Poudlard devaient se sentir déjà bien assez perdu pour ne pas être d’autant plus exclus par cette nouvelle société qui maintenant devenait la leur. Les professeurs se devaient de montrer l’exemple. Les élèves, les plus tolérants suivraient cet exemple. Les autres… finiraient par si faire. C’était comme si les êtres humains, qu’ils soient sorciers ou moldus, n’avaient de cesse de répéter les mêmes erreurs dans leur souci de catégorisation. Chacun devait entrer dans une case. Il y avait d’abord eu les oppositions sang-pur, sang-mêlé, sang-de-bourbe, cracmol. A ces 4 catégories venait maintenant s’y ajouter une cinquième, celle des moldus nouveaux sorciers. Et comme si les précédentes guerres n’avaient rien changé, même pas les façons de penser, les premiers réflexes dans les deux camps avaient été de s’opposer. C’était là ce qu’Elias, fasciné depuis l’enfance par le ciel, appelait le phénomène de la foudre. Il avait appris très jeune que la foudre n’était qu’une réaction entre deux forces électriques opposées. L’une positive et l’autre négative. Elles venaient alors à s’attirer pour se rejoindre en un éclair de lumière. Même dans le ciel, les différences faisaient des étincelles, pourquoi en serait-il différent ici bas ?
Pourvu que l’orage ne soit pas trop violent.

Elias avait tenté de glisser cette philosophie dans son cours de la veille. Un cours nocturne qui avait eu le don de garder les esprits éveillés. Le message subliminal avait été saisi de toute évidence puisque les tensions électriques n’avaient pas eu lieu que dans le ciel étoilé. Elias avait entendu fuser quelques remarques désobligeantes qu’il n’avait pas hésité à sanctionner. Il avait conclu son cours en rendant une pile de copie. Il aimait à les rendre unes à unes en main propre afin de dire à chacun un petit mot les concernant. Certains avaient le droit à des encouragements, d’autres à des remontrances toujours sur le ton humoristique. Il rendait les copies de la plus basse note à la meilleure, comme à son habitude. Aussi avait-il rendu la copie de Fitzgerald parmi les premières. « Fitzgerald, un vrai touriste aurait au moins pris des photos. » Lui avait-il asséné tout en lui tendant sa copie marquée d’un T pour Troll. Des éclats de rires s’étaient élevés dans les hauteurs de la tour d’astronomie et Fitzgerald l’avait plutôt bien pris. C’était l’avantage d’utiliser l’humour. Le message était passé sans pour autant qu’il soit désobligeant. La dernière copie fut rendue à un nouveau sorcier avec les félicitations du professeur. Fitzgerald avait alors gratifié l’ancien moldu d’une petite pique acerbe. Elias l’ayant entendu, il n’avait pas hésité à mettre une petite tape derrière la tête du garçon pour lui faire ravaler son orgueil mal placé. De nouveaux rires s’étaient élevés mais le mal était fait. Passant prêt du nouveau sorcier attaqué, il posa une seconde sa main sur son épaule avant de rejoindre son bureau.

Il était minuit quarante-cinq et Elias avait rendez-vous à la Tête de Sanglier pour y retrouver son ami Declan, le directeur de la maison Gryffondor pour décompresser autour d’un verre. L’emploi du temps nocturne du professeur d’astronomie l’empêcher d’arriver plus tôt et Declan devait avoir pris un peu d’avance. A moins qu’il n’y sois aller que tardivement.
Elias entra dans le bar miteux à pile poils 1h du matin et repéra immédiatement Déclan. Il était au fond du bar, dans un coin assez reculé et au calme. Elias lui sourit en entrant et le rejoint sans se faire plus attendre. Il s’installa, posant sa veste sur le côté.
« Bon sang, ces griefs entre anciens et nouveaux sorciers m’épuisent… Comment tu vas, ça n’a pas été trop long ? » Fit-il à l’encontre de son ami.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Declan O'Seamus
professeur de sortilèges
Messages : 42
Date d'inscription : 11/05/2012
Célébrité : Viggo Mortensen
Origine : Sang mêlé
Âge du personnage : 51 ans

MessageSujet: Re: L’alcool est notre pire ennemi, fuir serait lâche ! (Déclan & Elias)   Ven 15 Juin - 20:01

Ce soir, Declan devait rencontrer Elias à la Tête de Sanglier, comme il leur arrivait souvent de s'y rencontrer. Declan s'entendait à merveille avec le professeur d'astronomie, et ne dormant que peu d'ordinaire, ses horaires décalés ne le dérangeaient pas, au contraire. Aux heures où les cours se finissaient, la taverne était tranquille ou au contraire très agitée. Il fallait croire que Declan aimait les extrêmes. Et puis, ce n'était pas les trois balais, il y avait toujours une rencontre intéressante à faire, qui sortait des sentiers battus. Les créatures plus ou moins recommandables du Royaume-Uni s'y retrouvaient. Cela rappelait à Declan les années qu'il avait passé en tant qu'auror, à guetter un murmure, une information. Elles lui manquaient, quelque part, et se retrouver ici à la tombée de la nuit lui rappelait l'excitation des missions d'infiltration.
Ce soir toutefois, Declan n'était pas arrivé tellement en avance. Il lui arrivait souvent de précéder son collègue d'une heure ou plus, quand il avait la tête à se changer les idées, ou avait une envie de disputer une partie de dés avec une harpie ou un vampire de passage. Mais pas ce soir. Declan n'était là que depuis une demie-heure, s'étant quelque peu perdu dans l'un des livres qu'il s'était procuré récemment sur la botanique. Ses collègues auror se moqueraient surement de lui, lui le retraité qui commence déjà à prévoir de cultiver son jardin. Mais Declan avait envie de changer des choses dans sa vie, et se rendait compte chaque jour à Poudlard de toutes les choses dont il était passé à coté. Bon, en même temps, ce n'était pas si important de savoir comment cultiver une Livèche en intérieur, ou comment bien faire pousser une mandragore. Mais cela le distrayait. Après tout, il était retourné à l'école, autant en profiter pour engranger des savoirs inutiles !

« Bon sang, ces griefs entre anciens et nouveaux sorciers m’épuisent… Comment tu vas, ça n’a pas été trop long ? »

Declan se tourna vers son ami, et lui sourit alors qu'il s'installait à ses côtés. Il avait vraiment l'air fatigué, en effet. Ses horaires décalés y étaient surement pour quelque chose, mais Elias avait un emploi du temps bien chargé, entre les élèves de sa maison à gérer et son club un peu étrange qu'il avait monté il y a peu.

- Non, ne t'en fais pas c'est pas comme si j'avais l'habitude dormir plus de quatre heures par nuit.

Declan soupira, et regarda son verre qu'il venait de vider, quelques instants avant l'arrivée d'Elias. Il n'avait jamais été un grand dormeur, et s'il n'en laissait rien paraître, il ne dormait plus très bien depuis des années. Depuis qu'il était devenu auror en fait. Declan était un vétéran, un survivant, et les terribles déchirements au sein de la communauté magique lui avaient laissé des séquelles. Son sommeil ne serait jamais calme et tranquille. Mais il avait apprit à vivre avec. Chaque matin, il chassait ses démons et ses cauchemars, et se levait heureux de savoir que si le sommeil le fuyait, cela avait été au bénéfice d'innocents qui pouvaient dormir tranquille. Mais il chassa ces pensées de son esprit, et se tourna plus vers son collègue, posant un coude sur le comptoir, faisant un signe au barman.

- Mais ça va, même si la journée à été longue. Et toi ? Je suppose que tu as encore eu à faire de la discipline concernant les nouveaux arrivants aux château ? Si cela concerne un de mes élèves, n'hésites pas à me l'envoyer...

Declan sourit largement, du sourire sadique qu'il aimait sortir à ses étudiants pour leur ficher un peu la frousse. Il éclata alors de rire. Quoiqu'il n'y avait pas plus sérieux que ces bêtises et ces enfantillages. Si les querelles concernant la pureté du sang semblaient avoir disparu, le clivage entre sorciers et moldus restait encore vivace. Et l'affaire Fizwizbiz n'avait rien arrangé. Declan aurait espéré que les sorciers auraient changés. Lui même avait connu les deux dernières guerres entre les sorciers, et avait su en tirer des enseignements. Il savait que els nouvelles générations en avaient tiré des enseignements. Mais pas assez, il fallait croire. Les nouveaux sorciers, ces moldus devenus sorciers après avoir mangé les fizwizbiz ensorcelés, étaient la cible de moqueries de la part d'autres élèves. Pas tous, heureusement, et le club d'intégrations de Poudlard au nom à rallonge en était le meilleur exemple, et Declan était vraiment enchanté de voir le nombre de sorciers prêts à donner de leur temps, et à ouvrir un peu plus Poudlard aux néophytes. Les erreurs du passé ne devaient pas se répéter. Declan soupira.

- J'espère que ces nouveaux sorciers s'intègreront sans mal... Au début, c'est normal qu'il y ait des heurts, mais j'espère que les jeunes s'y feront, et se mettront à comprendre que moldus et sorciers ne sont pas si différents, ou du moins, pas fait pour s'opposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fizwizbiz.bbfr.net/t319p15-declan-what-s-done-in-the-dark
Invité
Invité

MessageSujet: Re: L’alcool est notre pire ennemi, fuir serait lâche ! (Déclan & Elias)   Mar 26 Juin - 15:58

Elias n’était pas mécontent, bien au contraire, après une journée bien remplie à Poudlard, de pouvoir se retrouver autour d’un verre avec un ami. A son arrivée en tant que professeur à Poudlard, il aurait imaginé avoir totalement séparé vie professionnelle et vie privée, comme un homme qui ne souhaite en aucun cas parler travail une fois sortie de Poudlard. Mais rien n’avait été comme il l’avait imaginé. Pour commencer il avait rencontré Declan avec qui il s’était immédiatement très bien entendu, jusqu’à devenir ami. Puis Léo, son ami d’enfance, perdu de vue depuis un moment, était arrivé en tant que professeur de potions. Venez ajouter à cela l’arrivée de sa propre sœur Lillith, en tant que professeur d’histoire de la magie, avec qui il partageait maintenant un appartement, et vous comprendrez que pour lui vie professionnelle et vie privée s’était indéniablement et irrémédiablement entrelacées. Et puis il y avait Blue. Une raison de plus pour ne pas considérer Poudlard comme son seul lieu de travail. En plus de cela, il s’était impliqué dans un certain nombre d’activités associatives au sein de l’école. A croire qu’il aimait véritablement l’idée de revenir à l’école et de travailler auprès des enfants et adolescents. Sa matière nécessitant des horaires prénuptiales voire nuptiales, il avait bien souvent quelques court théorique le matin, puis passait l’après-midi à s’occuper de la gestion de sa maison et des différents club auxquels il donnait de son temps avant qu’arrive enfin les cours d’observation céleste en début de soirée ou nuit. A bien y réfléchir, il passait très peu de temps à son appartement. D’autant plus que ses brèves rencontres avec sa sœur Lillith avaient tout de véritables querelles enfantines. L’appartement n’était plus un havre de paix lorsqu’ils s’y retrouvaient tous les deux.
Avec Declan, il n’avait pas ce problème là. Sa compagnie était toujours des plus agréable et paisible, sans vague. Parce que le silence l’emportait bien souvent sur leur curiosité entre eux et le respect était mutuel.
Elias s’était installé aux côtés du directeur des Gryffondor et avait posé ses affaires sur le côté. Declan le rassura en évoquant son sommeil plutôt léger quoi qu’il arrive. Elias acquiesça, il se doutait aisément que l’ancien auror n’avait pas un sommeil des plus serein. Il n’avait pas besoin de le questionner pour s’en douter. La remarque de Declan concernant l’élève récalcitrant aux moldus et son éclat de rire le fit rire à son tour tandis qu’il répondait.

« Non c’est un des miens, Fitzgerald, une vrai tête brulée, pas un mauvais gars, il a juste un problème de préjugés bien ancré. Pas véritablement dangereux je pense. Mais disons qu’il sait se montrer blessant quand il le veut et qu’il a tendance à le faire un peu trop dans mon cours. » Fit-il tout en appelant le barman. « Bonsoir, comment allez vous ? Un pour mon ami et un pour moi s’il vous plait. » Fit-il au garçon. Un whisky pur feu avait des airs de véritable ami après une longue journée de travail. Il appréciait l’effet relaxant de l’alcool sans pour autant en abuser trop régulièrement. Le barman se saisit de la bouteille de whisky et leur servit un bon verre chacun tandis qu’Elias reprenait.

« Oui un peu longue je dois dire, et puis la semaine dans les pattes, le vendredi c’est toujours un peu plus long. Mais il suffit de se rappeler que l’on est en week-end pour que le temps semble un peu moins s’étirer. » Il ponctua sa réponse d’un léger sourire tandis que sa main venait jouer avec son verre disposé récemment devant lui. « Ce Fitzgerald ne me donne pas bonne espoir d’une entente cordiale entre sorciers et moldus, à croire que l’être humain ne s’épanouit que dans l’opposition. Mais encore une fois, il faut voir le bon côté des choses, quand on voit le nombre d’inscrits au club d’accueil aux anciens moldus, tout n’est pas perdu. » Il sourit une nouvelle fois tout en levant son verre.

« A ce week-end qui fera beaucoup de bien et aux quelques âmes tolérantes de ce monde. » Fit-il avant de le porter à ses lèvres. Il les l’y trempa légèrement dans le liquide ambré et apprécia cette première gorgée. Etant gamin, il se souvenait que la première gorgée était souvent des plus rudes. A présent, ce n’était plus le cas.

« Tu as prévu quelque chose ce week-end ? » Il inclina le visage, son regard s’étant porté sur le livre trônant devant son ami. « De la botanique ? » Fit-il légèrement taquin bien que respectueux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L’alcool est notre pire ennemi, fuir serait lâche ! (Déclan & Elias)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L’alcool est notre pire ennemi, fuir serait lâche ! (Déclan & Elias)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'alcool est notre pire ennemi, fuir serait lâche. [Zoey]
» Notre pire ennemi ne nous quitte jamais, car c'est nous mêmes (With Rebecca)
» Je dis des mega-conneries
» Tu dois considérer ta famille comme le pire ennemi de ta liberté ▬ Mackenzie
» Samuel "Sam" Fisher ♦ les amis peuvent être pire que les ennemis ♦

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
“ FIZWIZBIZ „ Ϟ and you jerk it out. :: england : anarchy in the uk :: le pré-au-lard :: la tête de sanglier-